Menu

Politique Publié

Des fusils d’assaut israéliens pour la police marocaine ?

Lors du 62e anniversaire de la création de l’Académie royale de police de Kénitra, un défilé de policiers a eu lieu le 17 mai dernier, exhibant des fusils d’assaut de fabrication israélienne. Comme le rapporte le site Mena Défense, le Maroc serait le premier pays en Afrique du Nord «à utiliser publiquement» ce type d’armes.

Temps de lecture: 2'
Le Maroc arme-t-il ses policiers d’élite de fusils d’assaut israéliens ? / Ph. MAP

La Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) a célébré, le 17 mai dernier, un défilé avec les différentes unités sécuritaires, comme celles de l’intervention rapide et la police de proximité. Cet événement a eu lieu à l’Académie royale de police de Kénitra, pour commémorer le 62e anniversaire de création de la police marocaine.

Lors de la parade, les unités de police ont pu montrer les équipements et moyens logistiques dont disposent les membres de la DGSN et de la direction de surveillance du territoire (DST). Selon le site spécialisé dans les informations militaires Mena Defense, les policiers sont apparus équipés de «fusil d’assaut israélien IWI Tavor X95».

Selon la même source, c’est la première fois que ce type d’armes est utilisé publiquement dans un pays d’Afrique du Nord ou du Moyen Orient, à l’exception d’Israël et de la Turquie.

D’après le site américain «Military Factory», la production de cette arme a commencé en 2003. Elle est sur le marché depuis 2009. Le chargeur de l’arme peut emmagasiner 30 à 32 balles. Le Tavor, lui, pèse 2,98 kilos et fait 58 centimètres. La vitesse de tir atteint 869 mètres par seconde et il est possible de tirer 850 balles par minute. Plusieurs pays utilisent ces fusils d’assaut, dont l’Angola, l’Argentine, la Colombie, l’Inde et l’Ukraine, entre autres.

Lors du défilé organisé pour le 62ème anniversaire de la création de la police. / Ph. MAPLors du défilé organisé pour le 62ème anniversaire de la création de la police. / Ph. MAP

Future polémique ?

Cette nouvelle affaire devrait faire grincer des dents les organisations marocaines luttant contre la normalisation avec Israël. En effet, le défilé a eu lieu quelques jours après le relais de vidéos sur Internet, concernant l’Institut israélien Alpha pour la formation de gardes du corps. Ce dernier aurait entraîné des Marocains à l’utilisation d’armes, aux techniques d’assassinats à l’intérieur de salles et dans des espaces publics.

La DGSN avait alors ouvert une enquête au Maroc pour connaître les tenants et les aboutissants de cette affaire.

L'arme israélienne Tavor. / Ph. DRL'arme israélienne Tavor. / Ph. DR

Ce n’est pas la première fois que le Maroc achète des armes de l’Etat hébreu, d’après le journal Maarif, largement diffusé en Israël. Durant le mois de janvier 2014, des fabricants militaires israéliens ont vendu au Maroc trois drones en utilisant comme intermédiaire la France.

Un autre journal israélien avait indiqué en juin 2013 que les usines de fabrication de matériel aérien israélien avaient signé un accord avec la société américaine Lockheed Martin, pour installer des systèmes de pointe dans les avions F16 de l’armée marocaine, en plus de matériels militaires variés.

Article modifié le 24.05.2018 à 18h49

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com