Menu

Breve

Les problèmes des lignes maritimes Tanger-Sète et Nador-Sète évoqués à la Chambre des représentants

Publié
Photo d'illustration. DR
Temps de lecture: 1'

Les problèmes auxquels font face les MRE de retour au Maroc avec les lignes maritimes Tanger-Sète et Nador-Sète ont fait l’objet d’une question orale ce matin à la Chambre des représentants.

Tout en reconnaissant ce contexte, le secrétaire d’Etat chargé du Transport l’a attribué aux conséquences du «monopole» imposé par une société étrangère qui opère sur les deux lignes.

Mohamed Najib Boulif a révélé que son département avait essayé d’ouvrir les trajets maritimes à la concurrence, en vain. «Aucun soumissionnaire n’a répondu à l’appel d’offres», a-t-il affirmé.

Le PJDiste a simplement annoncé que ses services avaient initié un dialogue avec la société en vue d’améliorer les conditions de voyage des MRE. Quant à l’opération Marhaba 2018, Boulif s’est dit confiant en sa «réussite», soulignant que «l’offre dépasse la demande».

Dans un commentaire en réponse au secrétaire d’Etat, un député a appelé le gouvernement à privilégier une «approche humanitaire» envers les MRE, et «non-mercantile».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com