Menu

Politique Publié

Phosphates marocains en Afrique du Sud : Le Polisario promet des procédures judiciaires similaires

Temps de lecture: 1'
Ph. DR.

Le Front Polisario a indiqué mardi qu’il comptait entreprendre des actions similaires dans d’autres pays contre des entreprises qui achètent du «phosphate sahraoui». «[Le Front Polisario] prévoit des procédures judiciaires civiles similaires dans d’autres pays contre les entreprises d’achat de phosphates sahraouies», a indiqué la direction du Front dans un communiqué relayé par une dépêche de l’«agence de presse» du mouvement. L’occasion pour le mouvement séparatiste de promettre «des mesures» aussi contre la pêche côtière sur le littoral du Sahara.

Mardi, le Front s’est félicité du rachat, par l’opérateur maritime, de la cargaison de phosphates mise aux enchères judiciaires dix mois après sa saisie par la justice sud-africaine. «[Le Front Polisario] a accueilli mardi avec satisfaction le succès de la récupération et de la vente d'une cargaison de phosphate naturel», indique-t-on de même source. Une satisfaction qui suscite des questions, dans la mesure où la cargaison retournera à son propriétaire, qui n’est autre que l’Office chérifien des Phosphates (OCP).

Le navire du Cherry Blossom, avec 50 000 tonnes de phosphates à son bord, a quitté le Port Elizabeth le 7 mai à 15h40. La cargaison, arraisonnée depuis le 1er mai 2017 par les autorités sud-africaines suite à une plainte du Front Polisario, a été achetée «pour un dollar symbolique».

«Aujourd’hui, l’OCP annonce que la cargaison retournera à son propriétaire légitime», a affirmé Otmane Bennani Smires, Vice-président exécutif et conseiller général de l’OCP Group dans un communiqué. Celui-ci précise qu’«afin de libérer son navire, l'opérateur maritime a pris en charge les frais du commissaire-priseur et s’est vu remettre le cargo qu'il a ensuite restituée à son propriétaire légitime, le Groupe OCP».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate