Menu

Article

Jerada : Après l’échec du dialogue avec la police, les marches devraient reprendre

Les manifestants de Jerada comptent de nouveau battre le pavé. C’est la conséquence de l’échec du «dialogue» avec des représentants de la police.

Publié
Sit-in à Jerada / Ph. DR.
Temps de lecture: 2'

Après une «trêve» de plus d’une semaine, le comité du Hirak de Jerada se prépare à de nouvelles marches de contestation dans les jours à venir.

«Malheureusement, le dialogue avec les représentants de la police n’a rien donné. Nous avions tenu un premier round à Oujda avec le wali de la police de la région de l’Oriental et ensuite ici à Jerada, avec un haut gradé de la Direction générale de la sûreté nationale sans qu’une partie de nos revendications ne soit satisfaite», déplore une source associative locale contactée par Yabiladi.

Compte tenu de cette impasse, «hier les représentants du ‘Point Al Manar’, qui réunit dix quartiers de la ville, se sont prononcés pour la reprise des marches. Aujourd’hui les quatre autres ‘points’ de la mobilisation devraient adopter la même décision», ajoute-elle.

«L’accalmie n’a pas bénéficié au Hirak»

«Le dialogue a justement servi les intérêts de quelques parties. En témoigne la promesse non-tenue de mettre fin aux poursuites judiciaires à l’encontre de membres du Hirak détenus à Oujda», affirme la même source.

On apprend que dans la ville, un sentiment est largement partagé par les habitants, celui selon lequel la suspension des marches et autres sit-in était juste une manœuvre, à laquelle ont contribué de membres de partis politiques et de syndicats, destinée à épargner à certains responsables de subir le même sort réservé à de hauts cadres de l’Administration territoriale et de la police à Al Hoceïma.

Pour mémoire, quelques jours avant son départ du ministère de l’Intérieur pour celui de l’Education nationale sous le gouvernement El Othmani, Mohamed Hassad avait opéré des changements dans ses services. Une démarche adoptée également par le ministère de la Santé.

En cas de la reprise des contestations à Jerada, le programme devrait s’adapter aux conditions du mois de Ramadan. «Des marches nocturnes au niveau des quartiers seraient programmées après les prières des Tarawih. Les représentants du Hirak examinent également la possibilité d’organiser une marche hebdomadaire, pendant la journée, à la ‘Palce des Martyrs’», indique la même source associative.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com