Menu

Sport Publié

Málaga : Hommage à Ben Barek, l’enfant qui jouait au foot avec Hassan II

Soixante ans après son premier match en tant que joueur professionnel pour le CD Málaga, Abdallah Ben Barek El Antaki alias «Abdallah Málaga» a de nouveau foulé la pelouse de stade Rosaleda de Málaga. Retour sur cet hommage rendu au Marocain ayant joué au foot avec feu le roi Hassan II.

Temps de lecture: 2'
Abdallah Ben Barek El Antaki /Ph. DR.

Une carrière mémorable et un dévouement total au ballon rond lui voudront un hommage des plus significatifs dans la ville qui l’a adopté. Les dirigeants de la ville Málaga, l’équipe actuelle du Málaga CF ainsi que les élèves du club ont répondu présents, jeudi, à cette distinction accordée à Abdallah Ben Barek El Antaki, plus connu sous le nom d’«Abdallah Málaga». Sa famille était elle aussi dans les gradins. Sa fille a déclaré que «de tous les hommages qu’on lui a rendu tout au long de sa vie, celui-ci est le plus spécial. Parce que rien ni personne ne manque».

Cette après-midi-là a eu l’inauguration de la porte 6 du stade du Rosaleda qui porte désormais son nom. Au pied de cette porte et avec beaucoup d’émotions, Ben Barek a déclaré que «Málaga sera toujours l'équipe de [son] cœur». «Je suis très fier qu'au Maroc on m'appelle "Abdallah Málaga"», ajoute-t-il.

Du Maroc à une ascension fulgurante en Espagne

Né le 2 février 1937 à Rabat, Abdallah Ben Barek fera ses débuts avec le club Stade Marocain, considéré comme l’un des clubs les plus anciens du royaume. Très jeune, il part en Espagne pour rejoindre l’équipe du Grenade CF, où il ne joue que deux saisons. A quelques kilomètres plus loin, Ben Barek signera avec le CF Málaga, l’équipe avec laquelle il restera plus de 12 ans et qui le propulsera au sommet.

En parallèle à sa carrière en Espagne, Abdallah portera plusieurs fois le maillot de l’équipe nationale. Tous les Marocains se souviendront de son but inscrit lors du match opposant les Lions de l’Atlas à l’Espagne.

Par ailleurs, ses exploits avec la sélection marocaine ne s’arrêtent pas là. En Effet, comme le rappelle le site Diario Sur, El Antaki ne sera pas que joueur puisqu’il arborera la casquette d’entraineur et même de directeur technique. C’est en 1986, lors de la Coupe du monde au Mexique qu’«Abdallah Málaga» assurera la mission de directeur technique de la sélection marocaine, qui pour la première fois passera au second tour de la grande messe footballistique.

L’homme qui jouait au foot dans le palais royal

Un autre article de Diario Sur, qualifie jeudi Ben Barek de «l’enfant qui a joué le ballon entre les murs du palais royal au Maroc». Le média souligne aussi les relations qu’entretenait le joueur dès son jeune âge avec la famille royale.

Fils d’un chauffeur de feu le roi Mohammed V, ses premières passes se feront au sein même du palais royal de Rabat. De plus, l’un de ses coéquipiers sur la pelouse n’est autre que feu le roi Hassan II, alors jeune prince.

Son talent et ses accomplissements avec l’équipe nationale lui ont même valu d’être décoré par le roi Hassan II en 1968.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com