Menu

Article

Maroc, Algérie et Polisario satisfaits de la nouvelle résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara

Pour une fois le Maroc, l'Algérie et le Polisario sont d’accord. Les trois parties saluent l'approbation le 27 avril par le Conseil de sécurité de la nouvelle résolution sur la question du Sahara.

Publié
Bourita et Messahel / Archive - DR
Temps de lecture: 2'

«Le Royaume du Maroc se félicite de l’adoption de la résolution du Conseil de sécurité relative au différend régional autour du Sahara marocain», s'est félicité le ministre des Affaires étrangères dans une déclaration écrite parvenue à notre rédaction.

«La teneur positive de cette résolution est le fruit de l’Action Ferme et Déterminante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’Assiste, pour contrer toutes les tentatives insidieuses visant les intérêts supérieurs du Royaume», souligne le chef de la diplomatie marocaine.

Rabat est satisfaite que le Conseil ait «exprimé sa préoccupation au sujet de la présence du polisario dans la zone tampon de Guerguarate en l’appelant à se retirer immédiatement» et à «l’annonce par le polisario de transférer des structures administratives à Bir Lahlou en l’appelant à s’abstenir de mener de telles actions déstabilisatrices».

Le ministre explique que les Quinze écartent «toutes les solutions, schémas ou plans irréalistes, irréalisables et non durables défendus par les autres parties» et demandent expressément aux pays voisins, et donc à l’Algérie, «d’apporter une contribution importante au processus et de s’engager plus fortement pour progresser vers la solution politique».

Même satisfaction à Alger et dans les camps de Tindouf

L'Algérie «ne peut  que se féliciter du soutien total du Conseil de Sécurité au Secrétaire Général et à son Envoyé Personnel en vue de relancer, avec une nouvelle dynamique et un nouvel esprit, les négociations en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l'autodétermination du peuple du Sahara Occidental» a indiqué le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères dans des déclarations rapportées par l'APS.

Même son de cloche du côté des camps de Tindouf. Les amis de Brahim Ghali se sont dits, eux aussi, «satisfaits» de la nouvelle résolution adoptée par le Conseil de sécurité le 27 avril, tout en réitérant qu'ils restent attachés au droit à l' «autodétermination et à l'indépendance».

Les prochaines semaines devront connaître la véritable entrée en action de Horst Köhler. En effet, l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU a, désormais, le soutien des Quinze pour lancer des négociations directes entre le Maroc et le Polisario.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com