Menu

Article  

Ramadan: Panique dans le secteur du tourisme de luxe français

Un mois d’août creux s’annonce pour le tourisme de luxe en France. La fortunée clientèle du Moyen-Orient, qui habituellement remplit les palaces et dévalise les magasins parisiens, rentre chez elle pour le ramadan. Cette clientèle étant «difficilement remplaçable», certains professionnels du tourisme de luxe s’inquiètent déjà, tandis que d’autres ont su anticiper.

Publié
Les magasins de luxe et les palaces sont les plus touchés
Temps de lecture: 2'

«Le ramadan tombe au pire moment pour les professionnels du luxe» panique Paul Roll, directeur général de l'Office du tourisme de Paris. L’année dernière, l’impact du ramadan, qui avait commencé dès le 10ème jour d’aout, s’est vite fait ressentir. Cette année, il faudra faire complètement sans. Ce qui constituera pas moins de 5 à 10% de pertes, selon les établissements, comme le souligne Vangelis Panayotis, de MKG cabinet hospitality.

Les craintes des professionnels

Ces touristes au gros portefeuille venant du Moyen-Orient, ont l’habitude de venir en France l’été, pour fuir les chaleurs estivales, mais cette année c’est ramadan, «toute la famille se réunit et on doit rompre le jeûne ensemble», explique cette touriste au micro de Bfm Tv. L’importance des moyen-orientaux n’est pas numérique puisqu’ils ne représentent pas plus de 3% des voyageurs qui affluent sur la France en été, mais pèse en termes de recettes. Ces touristes haut de gamme louent les suites ou des étages entiers. Leur absence expose l’hôtel de luxe Plaza Athénée à un taux d’occupation de 65% et des prix moyens tournant autour de 800 euros la nuit, alors que l' «on a fait un mois de juillet record avec 96 % d'occupation […] et un prix moyen de 1150 euros la nuit, reconnaît François Delahaye, directeur du Plaza athénée. Le ramadan vide nos suites de prestige d'une clientèle difficilement remplaçable».

Difficilement remplaçable, et pas seulement pour les établissements hôteliers, puisque cette clientèle a un faible pour le shopping. Les dépenses des touristes moyen-orientaux en achats et restauration sont de 10 000 à 20 000 euros par jour.

Bouées de secours

Au Printemps Haussman, on a tout compris. Pour prévoir le manque occasionné par le ramadan, le Moyen-Orient a été fêté en grande pompe durant les mois de juin et juillet : salon VIP, restaurant libanais, et même projection de films arabes. Christopher Norton, directeur général du George V, est bien déterminé à remplir son Palace : «On s'est préparé au ramadan en prospectant et en faisant des promotions, surtout pour les marchés anglo-saxons.» En effet, les espoirs des professionnels tournent autour des riches BRIC (Brésiliens, Russes, Indiens et Chinois), comme on les appelle dans le milieu. Ce que confirme Pau Roll, «à l'échelle de Paris, moins de 10 000 chambres sur 75 000 sont concernées et la plupart finiront par être occupées par de riches touristes Brésiliens, Mexicains et Russes».

touristes arabes
Auteur : georges
Date : le 03 août 2011 à 11h37
Le commerce n'est pas une loi ,
il va il viens au gre des fortunes et des usages, modes,
donc il ne peut pas etre lineaire.
cest un invention des hommes .... de croire que le flouz va toujours arriver !!
bref , ces touristes a 20 000 euros , !!!! entre nous , ceux du golfe feraient bien de faire un pecule pour nos pauvres d'ici,
et leur donner en freres musulmans un peut de bien etre ,
eux n'ont point besoin de Gucci et autre magiciens ,
ces produit elabores au Maroc pour 150dh et vendu 4000,
ailleurs , c'est qq part derangeant ce gaspi de flouz
bon Ramadan ,
pas de panique!!
Auteur : abdo447
Date : le 02 août 2011 à 15h17
de tte façon ce n'est pas la 1ére année que le ramadan tombe en saison Estivale & ça sera le cas jusqu'en 2016.

les professionnels du tourisme de luxe, ont les chinois, les indiens, les Russes, donc les arabes ils peuvent s'en passer un Mois dans l'année !!

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com