Menu

Sport   Publié

Retour sur les beaux jours d'Henri Michel avec les Lions de l’Atlas

Décédé le 24 avril, Henri Michel est l’homme fort à la tête des Lions de l’Atlas au Mondial de 1998. Depuis, cette prestation est entrée dans l’histoire malgré une élimination dès le premier tour, car l’entraineur a surtout réussi à créer un esprit collectif en soudant les troupes.

Temps de lecture: 3'
Henri Michel / Ph. DR.

Dans le monde du football, l’année 1998 a été marquée par l’organisation du Mondial en France, dont la sélection a également remporté la coupe. Cette année-là a été charnière pour l’équipe nationale du Maroc à plusieurs égards. En effet, l’ancien footballeur français, Henri Michel, a été désigné pour préparer l’équipe nationale à sa quatrième participation à la grand-messe. Aujourd’hui, les deux pays regrettent la perte d’un grand nom du football.

Henri Michel et Mustapha Hajji / Ph. DR.Henri Michel et Mustapha Hajji / Ph. DR.

Natif d’Aix-en-Provence en 1947, Henri Michel a vécu au Maroc pendant plusieurs périodes de sa carrière d’entraineur. Avant cela, il a porté le maillot du FC Nantes de 1966 à 1982 et défendu les couleurs de l’équipe nationale française jusqu’en 1980.

Ensemble pour la Coupe du monde 1998

Le voyage d’Henri Michel au Maroc a commencé lorsqu’il a entraîné plusieurs clubs français de football, ainsi que l’équipe de France des moins de 21 ans et les Lions indomptables du Cameroun. Il a surtout été entraîneur de la sélection nationale marocaine à deux reprises, de 1995 à 2000, puis de 2007 à 2008.

Henri Michel et Salaheddine Bassir / Ph. DR.Henri Michel et Salaheddine Bassir / Ph. DR.

La première période de sa direction des joueurs a été marquée par leur qualification à la Coupe du monde 1998, après 11 années d’absence de ce tournoi international.

Après avoir réussi la phase des éliminatoires, Henri Michel et son équipe partent pour la France. La sélection est notamment constituée d’Abdelilah Saber, Abdelkrim El-Hadrioui, Noureddine Naybet, Said Chiba, Mustapha Hadji, Salaheddine Bassir, Taher El-Khalej, Youssef Chippo, etc.

Membres du groupe A, les Lions de l’Atlas affrontent l’équipe norvégienne le 10 juin, finissant sur un match nul (2-2). Six jours plus tard, ils sont battus par le Brésil (0-3). Le 23 juin, Salaheddine Bassir et Abdeljalil Hadda inscrivent trois buts contre l’Ecosse.

Même si le Maroc a réussi à marquer cinq buts au premier tour, l’équipe quitte la compétition, après la victoire imprévisible de la Norvège sur le Brésil. Cependant, l’entraîneur français et sa sélection ont été accueillis en héros, à leur retour au pays. Ils ont également été reçus par Hassan II.

Des promesses pour une victoire à la CAN

Après cette consécration, Henri Michel s’est vu accorder la nationalité marocaine par le roi, lors de cette réception, alors que les footballeurs de la sélection ont été décorés.

Ainsi, l’entraîneur a promis à Hassan II que le Maroc remporterait la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Mais les Lions de l’Atlas échouerons dès le premier tour, ce qui a précipité la fin du contrat du sélectionneur.

Henry Michel avec le staff technique et médical de la sélection nationale / Ph. DR.Henry Michel avec le staff technique et médical de la sélection nationale / Ph. DR.

Sept ans plus tard, une nouvelle proposition a été formulé à Henri Michel, pour devenir sélectionneur de l’équipe nationale. Ce deuxième mandat a commencé en 2007, pour se terminer en février 2008.

A nouveau, le Mountakhab échoue dès le premier tour de la CAN 2008. Revenant sur la performance de l’équipe, Henri Michel a été critiqué pour ses propos :

«Je suis venu ici pour essayer de réfléchir et proposer des solutions. Les gens n’ont pas arrêté de dire ‘nous allons remporter la Coupe d’Afrique’. Mais est-ce que quelqu’un a réfléchi à la manière d’atteindre cet objectif ?»

Ce n’est pas pour autant que les liens d’Henri Michel avec le Maroc se distendrons. L’entraîneur est invité en juin 2010 pour diriger le club du Raja Casablanca.

A l’annonce de son décès le 24 avril 2018, les professionnels du football international ont réagi en rendant un vibrant hommage au sélectionneur qu’il a été. Sur son compte Facebook, Hervé Renard a ainsi indiqué que son compatriote était «le meilleur entraîneur à avoir dirigé l’équipe nationale marocaine». 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com