Menu

Sport Publié

Salaheddine Bounasser met fin à la domination des Kényans sur le marathon de Vienne

Temps de lecture: 1'
Salaheddine Bounasser, champion du 35e marathon viennois / Ph. DR.

L’athlète marocain Salaheddine Bounasser a remporté, dimanche, le marathon de Vienne. Il a exprimé sa grande joie d’avoir pu, seul contre tous, réaliser cette performance sous les couleurs du drapeau national, mettant ainsi fin à la domination des Kényans qui comptent à leur actif 14 victoires dans les 34 précédentes éditions.

Le jeune athlète marocain remporte donc le 35e marathon viennois dès le 39e kilomètre de la course, pour ne plus lâcher et franchir victorieux la ligne d’arrivée, devançant les Kenyans Ishmael Bushendich (2:10.03) et Samuel Maswai (2:11.08).

Pourtant, ce jeune athlète ne visait pas la plus haute marche du podium, au vu des pointures en lice, notamment Kényanes dont Dennis Kimetto, détenteur du record du monde au marathon de Berlin en 2014 (2:02.57), qui a abandonné pour un «problème de santé» après 1h20 de course.

Ce jeune coureur de 27 ans, vainqueur déjà de deux marathons en Chine dont le dernier en septembre 2017 à Pékin (2:11:15), explique qu’il a réalisé cette performance grâce à sa détermination et aux entraînements avec l’ancien champion marocain dans la même, discipline Adil Nani.

Suite à sa victoire dans ce marathon dont le premier prix a valeur de 15 000 euros, Salaheddine Bounasser a été reçu en audience par le président autrichien, Alexander Van der Bellen, aux côtés de la Kenyane Nancy Kiprop qui a enlevé la course avec un chrono de 2:18.24 ainsi que son compatriote, Dennis Kimetto, détenteur du record du monde et deux autres athlètes autrichiens parmi les meilleurs alignés dans la course.

Le record de ce marathon est toujours détenu par le coureur éthiopien Getu Feleke 2:05.41, depuis 2014. 

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com