Menu

Article

Sahara : La France aurait modifié en partie le projet de résolution américain

La France a pu modifier certains passages du projet de résolution américain sur le Sahara. Néanmoins, la condamnation des incursions du Polisario dans les zones tampons n'est pas encore assurée.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Après les soucis du mardi 17 avril, les diplomates marocains au siège new-yorkais des Nations unies commencent à retrouver un peu le sourire grâce à une intervention française. Lors de la réunion à huis clos, tenue le mercredi 18 avril, du tour de table du «Club des amis du Sahara occidental», le contenu du projet de résolution sur la question du Sahara élaboré par les Etats-Unis a été en partie modifié.

On apprend que «l'ultimatum lancé aux deux parties» pour reprendre dans un bref délai le chemin des négociations, suspendues depuis mars 2012, dans la mouture américaine remise aux Quinze le mardi 17 avril a été modifié. Désormais le Conseil de sécurité «exhorte les parties» à coopérer pleinement avec les efforts de l'envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Horst Köhler, en vue de parvenir à un règlement du conflit.

Une nuance qui devrait satisfaire la partie marocaine, sachant qu'elle a toujours plaidé pour une implication de l'Algérie dans la solution du différend territorial en tant que partie prenante.

Les incursions dans les zones tampons encore en discussion

La France a également pu convaincre les autres composantes du «Club des amis du Sahara occidental» à condamner toute action visant à changer le statut de la «zone tampon» et non l'ensemble des «zones tampons» comme auraient souhaité les Marocains.

«Mais l'espoir n'est pas encore perdu de voir le texte final de la résolution -qui fera l'objet de vote dans les jours à venir- mentionner sans la moindre équivoque les incursions des éléments armés du Polisario à Bir Lahlou, Mahbass et  Guerguerate», nous confie une source.

Le royaume s'est en effet engagé, depuis le 1er avril, dans une intense campagne politico-médiatique, appuyée par une mobilisation des Forces armées royales installées au Sahara, dénonçant au plus haut niveau les mouvements du Front dans les zones tampons.

Les prochains rounds de négociations entre les représentants des Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l'Espagne autour de la mouture rédigée par Washington devront apporter une réponse à la revendication de Rabat.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com