Menu

Breve

Le numéro trois du Parti Populaire espagnol à Sebta accuse le Maroc de «déloyauté»

Publié
Emilio Carreira / Ph. DR.
Temps de lecture: 1'

Emilio Carreira, membre du Parti Populaire espagnol (PP), a accusé le Maroc de «déloyauté» envers «une ville qui veut être son amie» rapporte le site local El Faro de Ceuta.

Cette déclaration vient suite au débat concernant l’ouverture d’un deuxième point de passage pour les véhicules, au niveau de la zone frontalière de l’enclave. Pour rappel, la construction du passage est toujours en cours de négociations avec le Maroc, même si le chantier est déjà annoncé du côté espagnol pour début 2019.

Le porte-parole du PP à l’assemblée régionale de la ville a également souligné qu’il faudrait «limiter quotidiennement le nombre d’entrées, que ce soit celles des personnes ou des véhicules». Selon lui, «Ceuta ne peut contenir autant de personnes. Son espace est limitée».

Par ailleurs, le porte-parole parle de «surplus» dans l’enclave. Se référant aux mineurs étrangers non accompagnés (MENA), Carreira estime que ces derniers «sont envoyés à Ceuta», sans que les autorités espagnoles ne puissent savoir «s’ils sont vraiment démunis». Dans ce sens, il indique devoir «discuter sérieusement avec le gouvernement marocain sur cette question».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com