Menu

Culture Publié

Essaouira : Le Festival Gnaoua et Musiques du monde met en lumière l’Afrique créative

Temps de lecture: 1'
L’événement culturel «confirme son africanité» / Ph. DR.

La 21e édition du festival Gnaoua et Musiques du monde aura lieu du 21 au 23 juin prochain. L’événement «confirme son africanité» et promeut «l’Afrique créative», à travers une riche programmation. A l’affiche de cette édition, Fatoumata Diawara, chanteuse, comédienne-auteure-compositrice-interprète malienne et le Groupe Project BIM (Benin International Musical), composé d’artistes béninois, indique un communiqué de presse.

Neila Tazi, productrice du Festival, revient sur l’esprit de cette programmation : «Depuis la naissance du festival, son caractère inédit lui confère une place de choix dans les événements culturels ayant confirmé au monde que l’Afrique est plus que jamais une terre de dialogue et de création.»

Par ailleurs, l’Afrique sera célébrée par un duo féminin de deux musiciennes talentueuses : Asma Hamzaoui (Bnat Timbuktu), qui brise les codes en jouant du Guembri dans un univers très masculin, et Fatoumata Diawara, une chanteuse courageuse qui défie l’interdiction de «pratiquer la musique par les islamistes dans le nord du Mali, d’où elle vient», ajoute la même source.

Puis, direction le Bénin avec le Groupe Project BIM, un collectif d’artistes en partenariat avec le groupe Radio France et Jérome Ettinger. «Le BIM est un tourbillon de folie qui rend hommage à la musique des ancêtres du Dahomey.  Au programme, des rythmes vaudous, des chants traditionnels, avec des mélodies électriques bien pimentées et des grooves modernes (blues, gospel, rock ou rap)», précise le communiqué. Le collectif partagera la scène avec un des maître gnaoui : Maâlem Hassan Boussou.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com