Politique Publié

Crash de l'avion algérien : Le Maroc contredit la version du Polisario

Le Polisario affirme que ses morts dans le crash de l’avion algérien, survenu hier, sont tous des «civils malades». Ce que le Maroc dément par la voix de son agence de presse officielle.

Temps de lecture: 2'
Crash de l'avion de l'armée algérienne près de Boufarik / Ph. Ryad Kramdi - GETTY

Brahim Ghali a décrété hier un deuil de sept jours dans les camps de Tindouf en hommage aux membres du Polisario morts dans le crash de l’avion de l’armée algérienne.

Le Front assure que les victimes sont des civiles, tous des «malades, notamment des hommes, des femmes et des enfants, et leurs accompagnants de retour d’un séjour pour des soins dans les hôpitaux algériens», indique le secrétariat général du Polisario dans un communiqué relayé par l’APS.

L’agence officielle a évité de mentionner la présence de militaires à bord de l’appareil Iliouchine, de fabrication russe. Ce que la MAP a tenu à lui rappeler ce jeudi dans une dépêche.

Dès hier matin, des sources marocaines ont été les premières à révéler la présence de cadres militaires du Polisario à bord de l’avion qui s’est écrasé à Boufarik. Quelques heures après, des noms ont commencé à être diffusés de manière officieuse sur internet. La MAP s’est ensuite saisie du dossier dans un article, apportant ainsi un sceau officiel aux informations qui circulaient.

«Une preuve de plus sur l’implication algérienne»

L’agence de presse cite les noms de Mohamed Laghdaf, alias Boujoumboura, un haut cadre du service de sûreté, et Cheikh Dwa Ould Youssef, un diplomate à l’«ambassade de la RASD» à Alger, chargé des aides internationales destinées à la population des camps.

«A ces noms s’ajoute celui de Mohamed Ould Lhoucine, le directeur de la sécurité militaire dans les camps. La victime était originaire de la tribu des Rguibates-Souaed», nous confie une source.

Cet incident survenu hier apporte davantage d’eau au moulin du Maroc, à l’heure où il mène une campagne diplomatique exclusivement sur le thème de la responsabilité de l’Algérie dans le conflit du Sahara occidental. A la veille du crash de l’Iliouchine, le ministre algérien des Affaires étrangères a nié, dans une interview accordée à France 24, toute implication de son pays dans le conflit du Sahara occidental. 

Cette question est «une affaire entre le Maroc et le peuple sahraoui, et entre le Maroc et les décisions des Nations unies. La négociation sur le fond s’est toujours faite entre des représentants du Front Polisario et du Maroc, cela ne changera pas», a martelé Abdelkader Messahel.

Une version qui pourrait être réfutée si la nouvelle de la mort d’un général algérien dans le crash se confirmait. 

71 commentaires
Kebch
Date : le 14 avril 2018 à 00h47
Salam Je vais être clair. Les comploteurs algériens et du Polisario je ne les considère pas comme des muslim, c'est mon avis. Mais tu as oublié une chose, c'est que Allah est Le meilleur des stratèges, la preuve, Il a retourné leur ruse contre eux (crash); s'ils sont muslim, ils vont réfléchir parce que ce n'est pas anodin. Je vais répondre aux questions dans ton développement par une seule suggestion. C'est de saisir la ligue arabe (bien qu'ils soient des pantins) et d'exiger avec rigueur que les actions communes de l'Algérie et du Polisario cessent, tout en imposant un ultimatum. Ça reste qu'un avis parmi d'autres. Je n'ai jamais blâmé le Maroc, je parle pour moi. Sinon frère, je ne sais pas si tu as remarqué mais, depuis que le nouveau secrétaire aux affaires étrangères US (Pro Polisario) est en poste, le complot à tout d'un coup prit de l'ampleur et a monté en intensité. Je crois que ce n'est pas anodin, ni un hasard.
Citation
"charmeur de serpent" à écrit:
@Talibαn Salam, Qu'est-ce que vous nous suggérez ? Pour être un bon musulman, il faut qu'on reste les bras croisés pendant que les algéro-polisariens complotent notre destruction ? Ces algéro-polisariens ne sont pas aussi musulmans ? N'est-il pas temps de leur demander d'arrêter de faire mal à tous les maghrébins en freinant leurs unité et développement avec leur projet de division du territoire du Maghreb ? Pourquoi, à chaque fois, il faut blâmer le Maroc et les marocains, alors que l'Algérie et les algériens ne ménagent aucun effort pour nuire au Maroc, depuis plusieurs décennies ? Pourquoi on ne s'intéresse pas aux agissements hostiles des algériens pendant qu'on reproche aux marocains leur réaction et leur riposte, alors qu'ils ne font que se défendre ? Vous me rappellez l'adage marocain qui dit : "7lal 3lihoum, 7ram 3lina", qui veut dire : "C'est permis pour eux, c'est interdit pour nous".
Kebch
Date : le 14 avril 2018 à 00h23
Pas grave frère, on est insâ n. J'ai remarqué ça, mais Allah va s'occuper des semeurs de fitna, je pense qu'ils n'ont pas de vie. Moi aussi j'ai du mal avec certains yabis qui se font passer pour des musulmans, heureusement que le yabi @Seyant a l'oeil pour les dénoncer. Il y'a des mûjrim qui veulent brûler tous les pays musulmans, fesons leur un beau doigt d'honneur.
Citation
Passetonchemin à écrit:
Mea culpa, je t'ai juger a la hâte et je m'en vois honteux, je ne suis pas a va en guerre, je ne souhaite aucun mal a l'Algérie ni a aucun autre pays au monde, seulement force de constater que beaucoup d'algeriens viennent ici se faire passer pour de bon musulmans et nous donner des leçons mais tres vite ils tombent leurs masques et atteignent un niveau tres bas, on a eu l'illustration sur ce thread pas plus tard que la nuit dernière.
sarafanxxl
Date : le 14 avril 2018 à 00h13
Sans rancune aucune. Je considère ta maladresse comme un pas vers la sincérité.
Citation
Talibαn à écrit:
و عليك السلام Pour enlever le doute, je ne suis ni algérien, ni marocain, je suis un muslim arabe, de père et de mère arabes. En ce qui concerne l'avancée du Maroc, je lui en souhaite bien plus, et qu'Allah la protège de toute instabilité. Qu'Allah accueille dans Son paradis le martyre froidement assassiné, ce crime ne restera pas impuni. Quant-aux fitan du côté algérien, le peuple va tôt ou tard s'en débarrasser, mais c'est difficile quant-on voit l'endoctrinement en cours. Si j'ai parlé des morts, c'était ce à quoi j'ai pensé pour calmer les esprits, c'était maladroit mais j'avais que ça. Le monde musulman brûle, Sham brûle, au sein du Maghreb la Libye brûle. Comment veux-tu que je me sente quand je vois les tensions entre le Maroc et l'Algérie ?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com