Menu

Archive Environnement Publié

Nomad #70 : Le pont naturel Imi n’Ifri, l’arche majestueuse de la province d’Azilal

Le pont Imi n’Ifri est un monument naturel à visiter absolument dans la province d’Azilal. C’est un lieu de dépaysement et de communion avec la nature.

Temps de lecture: 2'
Le pont Imi n’Ifri est un lieu de dépaysement et de communion avec la nature. / Ph. Mustapha Ichou

A près de six kilomètres de la ville de Demnate (province d’Azilal) se situe le pont naturel d’Imi n’Ifri, avec un paysage à couper le souffle. L’oued Assif le serpente et les roches s’entremêlent pour former une arche naturelle d’une profondeur vertigineuse. Le site a été classé en 1949 et retenu par l’administration des Eaux et forêts comme site d’intérêt biologique et écologique (SIBE). Les touristes de passage peuvent pratiquer plusieurs activités telles que la chasse, les excursions et les randonnées sous toutes ses formes. Les touristes peuvent également visiter à proximité les sites préhistoriques avec des traces de dinosaures dans le géoparc de Mgoun.

«Le pont naturel d’Imi n’Ifri est le troisième site le plus visité dans la province d’Azilal, juste après les cascades d’Ouzoud et Bine El Ouidane», déclare à Yabiladi Mustapha Ichou, délégué provincial de tourisme à Azilal. La période de pic de fréquentation touristique a lieu entre mars et septembre (la haute saison) ainsi que les week-ends et les vacances scolaires. Les touristes peuvent se reposer dans les «cinq établissements touristiques classés par le ministère du Tourisme qui offrent une capacité d’environ 100 chambres», ajoute le responsable.  

«Le pont naturel est convoité par les scientifiques épris de connaissance sur le processus de formation des grottes ainsi que les touristes passionnés par les monuments naturels.»

L’oued Assif le serpente et les roches s’entremêlent pour former une arche naturelle d’une profondeur vertigineuse. / Ph. Mustapha IchouL’oued Assif le serpente et les roches s’entremêlent pour former une arche naturelle d’une profondeur vertigineuse. / Ph. Mustapha Ichou

A partir du lieu, beaucoup d’autres endroits touristiques sont accessibles : «la Haute Vallée de Tassaoute et les vallées d’Ait Bouguemez et Ait Boualli», mais aussi un lieu de passage vers ou en provenance d’Ouarzazate.

D’une fragile beauté

D’un autre côté beaucoup d’oiseaux trouvent refuge dans le pont naturel. Ce fait est confirmé par Brahim Bakkass, ornithologue contacté par Yabiladi. Parmi les espèces emblématiques du pont naturel Imi n’Ifri : «le faucon pèlerin, le martinet à ventre blanc, le faucon crécerellette et le crave à bec rouge». De ce fait, l’endroit «est un point d’attraction pour les ornithologues».

Du côté de la société civile, l’Espace Tamount -projet de création d’un nouveau modèle pour le tourisme durable - a lancé une pétition avec le rassemblement Tifawine des associations de la commune de Tifni à Imi n’Ifri pour la reconnaissance du pont naturel en tant que patrimoine mondial. Le fondateur de l’Espace Tamount, Hafid Fardi s’alarme du «danger» et de la «détérioration» qui menacent l’arche naturelle. «Le pont naturel a deux routes goudronnées qui passent par-dessus. Ce lieu supporte des centaines de tonnes de poids», alerte Hafid Fardi.

En plus les roches calcaires ont besoin d’eau «pour se renforcer». Malheureusement «la commune a arrêté l’eau à cause des magasins alentours». Selon notre interlocuteur «des parties de stalactites du haut de l’arche tombent».

«On essaie de préserver ce lieu à travers la sensibilisation. Nous souhaitons que ce lieu devienne une destination de tourisme durable.»

Les touristes peuvent faire des excursions et des randonnées. / Ph. Mustapha IchouLes touristes peuvent faire des excursions et des randonnées. / Ph. Mustapha Ichou

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate