Menu

Sport Publié

Mondial 2026 : Le Maroc doute de l’impartialité de la FIFA

Temps de lecture: 1'
Ph. Mehdi Moussahim (Yabiladi)

Lors d’une conférence de presse, qui s’est tenue le mardi 27 mars à Casablanca, Moulay Hafid Elalamy, chef de la candidature marocaine pour l’organisation de la Coupe du monde 2026, a mis en en doute l’impartialité du président de la FIFA, Gianni Infantino.

L’inquiétude du Maroc a été perçu par la FIFA, qui a précise que «le président ne participera pas au vote du congrès et ne participera pas aux travaux du groupe de travail qui effectuera l'évaluation technique».

Pour rappel, ce dernier a déclaré, lors d’une conférence de presse à Dubaï, que «les candidatures conjointes étaient certainement positives», avant d’ajouter que «c’est message positif que le Canada, les Etats-Unis et le Mexique s’unissent pour un projet commun».

Propos que le ministre, en charge du dossier, a critiqué en déclarant qu’ils reflétaient «les intérêts économiques de la FIFA». Il signale, par ailleurs, que «c’est une affaire très sérieuse, car cette opinion pourrait influencer les résultats».

Article modifié le 30.03.2018 à 00h33

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com