Politique Publié

Accord de pêche : Des diplomates de la délégation de l’UE à Rabat ont rencontré Mahjoub Salek

Trois diplomates de la délégation de l’UE à Rabat ont abordé aujourd’hui la question de l’accord de pêche, avec Mahjoub Salek, fondateur de Khat Achahid. Un sérieux revers pour le Polisario qui ne cesse de réclamer être «le seul et l’unique représentant des sahraouis».

Temps de lecture: 2'
Mahjoub Salek / Ph. Mehdi Moussahim (Yabiladi)

L’Union européenne a fini par consulter d’autres sahraouis, concernant l’accord de pêche. Ce jeudi à Rabat, trois membres de la délégation de l’UE à Rabat, dont son représentant politique, se sont réunis avec le fondateur de Khat Achahid, organisation résolument opposée au Polisario

«La discussion était longue, franche et fructueuse. Elle a porté essentiellement sur la partie habilitée à bénéficier des retombées économiques du traité de pêche», assure Mahjoub Salek dans des déclarations accordées à Yabiladi.

Le chef du mouvement de l’opposition a défendu devant ses interlocuteurs européens «le droit des réels sahraouis dûment reconnus par les Nations unies à travers des cartes fournies par la MINURSO» à tirer profit des compensations financières qu’accordent les Vingt-huit au Maroc en échange de pêcher dans les eaux du Sahara occidental, a-t-il souligné.

«la direction du Polisario ne représente pas les sahraouis»

Ce membre fondateur du mouvement séparatiste en 1973 a saisi l’occasion de cette réunion pour clamer haut et fort que la «direction du Polisario ne représente pas les sahraouis».

En effet, la question de la légitimité revêt une importance particulière pour les amis de Brahim Ghali, sachant que la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), dans ses deux arrêts de 2016 et 2018, n’a pas reconnu au Front la légitimité de représenter les sahraouis.

Le Maroc a toujours contesté la «représentativité» du Polisario de l’ensemble des sahraouis. D’ailleurs, à la réunion de Lisbonne du 6 mars avec Horst Köhler, la délégation marocaine comptait parmi ses membres les présidents des régions Laâyoune-Saguia Al Hamra et Boujdour-Oued Eddahab, tous deux originaires de la province.

Mahjoub Salek a également mis en garde l’UE pour que celle-ci ne succombe pas aux voix lui demandant de négocier directement avec le Polisario. «Le Front va détourner à son profit les compensations financières comme il a déjà fait avec les aides humanitaires internationales, pour asseoir son emprise sur les gens et les corrompre», explique-t-il encore à Yabiladi.

Au terme de sa réunion avec les trois diplomates de la délégation de l’UE à Rabat, Mahjoub Salek a demandé d’accorder à Khat Achahid le droit de soumettre des propositions sur le conflit devant le Parlement européen et la Commission européenne.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com