En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X


Politique Publié

L’AMA réclame la réouverture de la frontière maroco-algérienne

Temps de lecture: 1'
La frontière entre l’Algérie et le Maroc est fermée depuis 1994 / Ph. DR.

L’Assemblée mondiale amazighe (AMA) a annoncé, lors de sa neuvième assemblée mondiale tenue les 16, 17 et 18 février à Marrakech, le lancement d’une campagne en faveur de la réouverture de la frontière entre le Maroc et l’Algérie, fermée depuis 1994, indique ce mercredi le journal Melilla Hoy.

Lors de l’évènement, auquel ont participé des représentants du parti catalan Junts per Catalunya (Ensemble pour la Catalogne) et de Podemos, les intervenants ont salué le rôle des femmes amazighes, plaidant pour leur donner plus de visibilité, le tout dans «une atmosphère fraternelle, amicale et constructive».

L’AMA a soulevé plusieurs revendications qui s’étendent aux pays de la Tamazgha, néologisme utilisé par plusieurs militants berbéristes pour désigner le «monde berbère», c’est-à-dire l’espace géographique comportant l’ensemble des régions historiquement amazighes. «Les Etats nord-africains vivent au rythme des changements qui affectent les intérêts du peuple amazigh», ont notamment déclaré les intervenants. Au total, 45 millions d’Amazighs vivent au Maroc, en Algérie, en Libye et en Tunisie.

Dans ce sens, l’AMA a réclamé la réouverture des postes-frontières entre l’Algérie et le Maroc. Leur fermeture en 1994 en fait l’une des frontières les plus imperméables au monde, d’après Melilla Hoy. Pour le Maroc, l’AMA a également demandé la libération des militants rifains du Hirak, qu’elle considère comme des «détenus politiques». Aussi elle exhorte le royaume à «cesser le pillage» des terres appartenant aux tribus amazighes.

Enfin, la revendication la plus novatrice de l’AMA a porté sur le refus du nouveau modèle de division administrative du territoire qui, selon elle, «n’apporte rien de nouveau». L’Assemblée plaide ainsi pour une «reconstruction fédérale» du Maroc basée sur un renforcement de l’autonomie régionale.

33 commentaires
touko69
Date : le 17 mars 2018 à 19h00
tout les probleme d aujourdh ui vien de l ego de deux homme qui sont hassane 2 et boumedienne ce sont les fondateur de ce conflit , ne pas oublier que boutef a ete tres proches de boumedienne il doit y restere de l amertume a tord ou a travers je pense vraiment qu apres la mort de ce dernier qui est le seule vestiges des politicien temoin des premier conflit le tout s appaisera
Citation
moss_26176 à écrit:
Franchement ça fait chaud au coeur merci de ton intervention honnête et ne fait pas attention aux petits malins qui aiment à dire pour x ou y raisons qu'il vaut mieux que la frontière reste fermée. Si la fermeture perdure il est clair qu'un jour ou l'autre une guerre pourrait se déclencher et n'arrangera que les dirigeants des deux pays... Pour le Haschich personne ne nient qu'on est le premier producteur mondial, c'est même parfois une petite fierté... et je ne fume pas, et je ne pense pas qu'au Maroc on fume d'avantage qu'en Algérie, Espagne ou France. Et malgré que le gros du trafic est à destination d'Europe, on ne les entend pas crier à qui veut l'entendre que c'est l'État marocain qui sciemment organise ce trafic alors que les prisons marocaines sont pleine à craquées des trafiquants. La seule solution à ce problème c'est la légalisation, d'une part ça anéantira le trafic, qui malgré la fermeture hermétique des frontières ne fait qu'augmenter et appauvrir les petits paysans, et d'autre part cela permettra de mettre en avant les propriétés bénéfiques de cette plantes qui est à l'origine médicinale chez nous (jusqu'aux années 70-80 les vieux dans mon petit village fumaient du KIF en sortant de la mosquée histoire de soulager leur os et refaire le monde tranquillement). L'interdiction n'a fait qu'augmenter la convoitise et l'usurpation du produit pour faire augmenter le volume et on se retrouve avec du schit hyper dangereux dans lequel on met toute sorte de merde. Il est fort à parier maintenant que les USA l'ont légalisé, que dans 10 ans tout le monde le légalisera à l'image d'alcool. Et sans les islamistes au pouvoir au Maroc depuis presque 10and il serait déjà légalisé car de nombreux partis dit d'opposition veulent le légaliser. Et tant mieux en ce qui me concerne malgré que je ne suis pas fumeur. Pour le tourisme il est clair que cette fermeture est un point négative pour le Maroc, mais nos dirigeants à leur tête M6 n'ont cessé de faire des mains et des pieds aux dirigeants algériens pour normaliser les relations, mais à force, les responsables algériens ont pris cette volonté pour de la faiblesse, alors ils ont met le cap sur le sud et l'Afrique noire. Ce n'est pas que je soutiens les dirigeants marocains mais au moins eux, ils ont essayé et aucun n'a connu la phase noire des relations marrocco-algérienne contrairement à Bouteflika Ouyahya qui étaient déjà des ministres à l'époque d'Hassan II.
moss_26176
Date : le 17 mars 2018 à 18h18
Franchement ça fait chaud au coeur merci de ton intervention honnête et ne fait pas attention aux petits malins qui aiment à dire pour x ou y raisons qu'il vaut mieux que la frontière reste fermée. Si la fermeture perdure il est clair qu'un jour ou l'autre une guerre pourrait se déclencher et n'arrangera que les dirigeants des deux pays... Pour le Haschich personne ne nient qu'on est le premier producteur mondial, c'est même parfois une petite fierté... et je ne fume pas, et je ne pense pas qu'au Maroc on fume d'avantage qu'en Algérie, Espagne ou France. Et malgré que le gros du trafic est à destination d'Europe, on ne les entend pas crier à qui veut l'entendre que c'est l'État marocain qui sciemment organise ce trafic alors que les prisons marocaines sont pleine à craquées des trafiquants. La seule solution à ce problème c'est la légalisation, d'une part ça anéantira le trafic, qui malgré la fermeture hermétique des frontières ne fait qu'augmenter et appauvrir les petits paysans, et d'autre part cela permettra de mettre en avant les propriétés bénéfiques de cette plantes qui est à l'origine médicinale chez nous (jusqu'aux années 70-80 les vieux dans mon petit village fumaient du KIF en sortant de la mosquée histoire de soulager leur os et refaire le monde tranquillement). L'interdiction n'a fait qu'augmenter la convoitise et l'usurpation du produit pour faire augmenter le volume et on se retrouve avec du schit hyper dangereux dans lequel on met toute sorte de merde. Il est fort à parier maintenant que les USA l'ont légalisé, que dans 10 ans tout le monde le légalisera à l'image d'alcool. Et sans les islamistes au pouvoir au Maroc depuis presque 10and il serait déjà légalisé car de nombreux partis dit d'opposition veulent le légaliser. Et tant mieux en ce qui me concerne malgré que je ne suis pas fumeur. Pour le tourisme il est clair que cette fermeture est un point négative pour le Maroc, mais nos dirigeants à leur tête M6 n'ont cessé de faire des mains et des pieds aux dirigeants algériens pour normaliser les relations, mais à force, les responsables algériens ont pris cette volonté pour de la faiblesse, alors ils ont met le cap sur le sud et l'Afrique noire. Ce n'est pas que je soutiens les dirigeants marocains mais au moins eux, ils ont essayé et aucun n'a connu la phase noire des relations marrocco-algérienne contrairement à Bouteflika Ouyahya qui étaient déjà des ministres à l'époque d'Hassan II.
Citation
"Mohamed Larbi" à écrit:
Yo. Chui algérien. Je viens de créer un compte juste pour participer a ce débat. Quand vous dites que les algériens n'ont pas besoin des marocains et vice versa, c'est un point négatif. C'est a cause de cette mentalité que le maghreb est la région la moins integrée au monde. Pour revenir sur l'ouverture des frontières, je suis d'accord que l'algérie sera gagnante dans l'affaire, j'avais lu il y'a qq mois de cela une étude sur l'ouverture des frontières et son impact sur le pib de chacun des deux pays. Cela donnerai a chacun 2% de croissance en plus par an. Ayant souvent voyagé a L'ouest je peu vous dire que L'Algérie grouille de marocains qui viennent chercher du travail (en général des maçon qui font du putain de bon boulot , autant les régulariser. Passons au sahara: le peuple algérien s'en fout mais a un point, 90% ne sais même pas que ça existe et c'est pas notre premier soucis, machi chgholna chaghel, merci de comprendre cela.Personne ne conteste la marocanité du sahara enfin a part les dirigeants mais ça sa date. Le seul point sur lequel je ne suis pas d'accord avec vous c'est le hashish. Les chiffres parlent d'eux même : 80 % du hashish qui circule en algérie viens de la frontière ouest, donc du maroc. Voilaaaa je suis dispo pour continuer ce débat ça m'interesse, et je trouve ça triste que pour rencontrer des marocains pour la première fois de ma vie j'ai du aller en france. OOooooh et un dernier point, les algériens vont en tunisie psq la frontière est fermée avec le maroc, culturellement on est pas trop proches des tunisiens , déja leur dialecte ressemble pas trop au notre, on est plus proches des marocains.
touko69
Date : le 17 mars 2018 à 18h12
c est ton droit le plus absolue , mais la vraie detestation ; la vraie la pure passe par l ignorance... ton obesion sur les algerien ne cacherais pas des sentiment inavouee , petit cachotieryawning smiley
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com