Menu

Finance   Publié

Saham cède son pôle assurances et devient un fonds d’investissement panafricain

Le groupe de Moulay Hafid Elalamy va céder son pôle assurances, Saham Finances, au géant sud-africain Sanlam.

Temps de lecture: 2'
Au centre, Moulay M’hammed Elalamy, directeur général de Saham Assurances, ce jeudi 8 mars lors d’une conférence de presse à Casablanca. / Ph. Yabiladi

Changement de cap pour Saham Group. Le groupe de Moulay Hafid Elalamy annonce, ce jeudi 8 mars, la cession de son pôle assurances, Saham Finances, au géant sud-africain Sanlam, rapporte Jeune Afrique.

«Sanlam, partenaire de la SAHAM depuis février 2016, portera sa participation dans le capital de la filiale d’assurance du Groupe SAHAM, de 46,6% à 100%, selon les termes d’un accord conclu le 7 mars 2018», a indiqué le mastodonte sud-africain dans un communiqué relayé par Médias 24. «L’acquisition s’élève à 1,05 milliard de dollars, valorisant SAHAM Insurance Morocco à 1 450 dirhams par action.»

Saham Finances contrôle Saham Assurances (à près de 52%), les activités d’assistance (70% pour Saham Assistance et 100% pour Isaaf Santé), de réassurance et de TPA (tiers payant assistance), rappelle le site d’information. Sa filiale crédit à la consommation est quant à elle en cours d’absorption par Salafin, filiale de BMCE Bank of Africa.

L’opération de cession devrait être bouclée entre juillet et novembre 2018, a fait savoir Saham Group ce matin en conférence de presse. Il faut en effet attendre les autorisations des différents régulateurs.

Fondé en 1918 en tant que compagnie d’assurance-vie, Sanlam Group comprend plusieurs domaines d’expertise, tels que l’ingénierie financière, la retraite, les fiducies, les testaments, les dommages, la gestion d’actifs, la gestion des risques, les activités de marchés de capitaux et la gestion de fortune. En 2017, sa capitalisation boursière s’élève à 16 milliards de dollars.

Fonds d’investissement panafricain

Une action qui traduit l’une des plus grosses opérations effectuées sur le continent et devrait permettre à Sanlam, fleuron du secteur de l’assurance en Afrique avec un chiffre d’affaires de 6 milliards de dollars, de renforcer son positionnement aussi bien en Afrique du Nord qu’en Afrique de l’Ouest.

De son côté, Saham Group annonce sa mutation en un fonds d’investissement panafricain. Un changement historique, après huit ans de présence sur l’Afrique et le Moyen-Orient, à travers ses 35 compagnies d’assurance réparties dans 26 pays. Selon des sources de Jeune Afrique, le fonds pourrait être doté de plusieurs milliards de dollars à terme.

Pour permettre sa transformation en fonds d’investissement, le groupe a procédé à la simplification de son actionnariat en rachetant les 13,3% que détient le groupe français Wendel depuis 2013, précise Jeune Afrique. Le montant de ce rachat culmine à 155 millions de dollars.

«L’ADN de SAHAM Group réside dans sa capacité à réunir des investisseurs internationaux de premier plan, tels que la Banque mondiale, Kingdom Zephyr, Abraaj, Allianz, Bertelsmann, Wendel et plus récemment le Groupe Sanlam. Dans le cadre de sa transformation en un fonds d’investissement panafricain, la SAHAM va désormais attirer de nouveaux partenaires, innover et investir dans des entreprises orientées vers l’avenir, des accélérateurs de développement pour notre pays et notre continent», a déclaré Moulay M'hammed Elalamy, directeur général de Saham Assurances, dans un communiqué.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com