Menu

Culture   Publié

Diaspo #30 : Nora Toutain, la voie du jazz

Après quelques années passées en Inde, Nora Toutain s'est envolée au Canada où elle conjuge sa passion pour le chant et la musique.

Temps de lecture: 2'
Après avoir joué dans plusieurs villes du Canada, la jeune femme a rejoint le collectif Kalmunity, avec lequel elle monte régulièrement sur scène / Ph. Jessica Valoise

Quand elle vivait au Maroc, Nora Toutain n’hésitait pas à faire montre de sa passion pour la musique. Née à Rabat dans une famille de musiciens, elle s’initie à la guitare et intègre une chorale. Deux activités qui la propulsent dans un monde qui serait un jour le sien. Contactée par Yabiladi, la jeune femme nous confie ses expériences musicales et sa passion pour le chant.

«J’ai toujours aimé la musique mais je ne l’ai jamais considérée comme une activité dont j’aurais pu faire carrière, surtout lorsque j’étudiais à l’école française», dit-elle. Comme la plupart de ses camarades, Nora Toutain s’imaginait à l’époque avocate, ingénieur ou médecin. «Un boulot classique», lâche la jeune femme.

Promesse

C’est un voyage d’un an et demi en Inde qui provoque le déclic. «A 13 ans, j’ai déménagé avec ma famille Inde où nous sommes restés trois ans», confie cette musicienne.

Là-bas, Nora Toutain intègre une école canadienne faute de pouvoir poursuivre son cursus dans l’enseignement français. «J’ai tout de suite adoré le système canadien, notamment le fait de pouvoir étudier dans une école anglophone.» Mais lorsque le contrat de son père touche à sa fin, l’adolescente est contrainte de rejoindre le Maroc et son ancienne école à Rabat. «J’étais vraiment triste de devoir retourner dans un environnement scolaire français», se souvient-elle. De retour sur les bancs du lycée français, la jeune femme se fait la promesse d’obtenir son diplôme d’études secondaires et d’aller étudier à l’étranger dans une université anglophone.

Univers musical

Une fois son baccalauréat en poche, Nora Toutain migre vers le Canada où elle intègre l’université McGill, à Montréal. Elle y suit un cursus de science et d’études environnementales.

Sa passion pour le chant et la musique se fait jour peu à peu : «Le tournant, ça a été lorsque j’ai découvert le collectif d’artistes Kalmunity, qui improvisaient lors de leurs spectacles. Deux de mes amis sont venus me voir et m’ont demandé d’assister à l’une de leurs performances.»

À l’époque, la chanteuse est âgée de 26 ans et étudie encore à McGill. «La première chose que j’ai faite a été de postuler à l’atelier. J’ai commencé à connaître pas mal de gens dans l’univers musical et j’ai peu à peu réalisé que c’était quelque chose que j’aimais vraiment», explique-t-elle à Yabiladi.

Dernier récital

Diplômée de McGill, Nora Toutain s’inscrit à la Faculté de musique de Montréal où elle commence à étudier la performance vocale et le jazz. «J’ai principalement étudié la musique, l’harmonie et le solfège», déclare-t-elle. «Je travaille surtout sur la lecture et l’écriture de la musique, ainsi que sur les mouvements harmoniques et les techniques vocales.»

Après avoir joué dans plusieurs villes du Canada, la jeune femme rejoint le collectif Kalmunity, avec lequel elle monte régulièrement sur scène. Elle s’apprête à recevoir son diplôme en mai et prépare actuellement son dernier récital. «Ce sera un spectacle d’une heure», précise-t-elle.

L’artiste travaille également sur son premier album. «Mon but est de finir mon single, qui est la version plus courte d’un album qui contiendra cinq chansons. Je suis actuellement dans un processus d’écriture. Je commencerai la phase d’enregistrement avec le groupe une fois que j’aurai terminé mon école.»

«J’ai postulé pour une bourse. C’est un soutien financier que les artistes peuvent réclamer pour les aider à produire leurs albums», ajoute Nora Toutain.

De Rabat à l’Inde en passant par le Canada, la jeune femme fascinée par le jazz, le R&B et la musique soul est déterminée à mener une carrière réussie en partageant ses écrits et son amour pour la musique.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com