Sport Publié

Suspendu, un boxeur maroco-britannique met en cause sa consommation de viande au Maroc

Temps de lecture: 1'
Muhammad Ali, boxeur maroco-britannique / Ph. DR.

Muhammed Ali, un boxeur britannique d’origine marocaine, s’était qualifié en 2016 pour la Grande-Bretagne aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro (Brésil). Mais aujourd’hui, il est suspendu pour deux ans à cause de ses analyses au dopage, rapporte BBC Sport.

Suite au test positif au stéroïde «Trembolone» lors des World Series of Boxing au Maroc (avril 2017), le boxeur de 21 ans déclare aujourd’hui avoir été contaminé après avoir consommé de la viande dans le pays. «Tout ce qu’ils ont trouvé dans mon sang, c’était deux nanogrammes», a-t-il déclaré.

Le sportif explique aussi que cette accusation n’avait «aucun sens». En effet, Muhammed Ali souligne qu’il essayait plutôt de perdre du poids, en préparation d’une compétition pour laquelle il ne devait pas peser plus de 52 kilogrammes. De ce fait, il ne voit pas comment il aurait intentionnellement consommé du stéroïde, si celui-ci contribuait au développement de la masse musculaire, ce qui implique une prise de poids.

De son côté, l’Association internationale de boxe (AIBA) qui a suspendu Ali en octobre considère effectivement que ce dernier n’avait pas consommé cette substance dans l’intention d’améliorer ses résultats de match ou ses performances. Mais faute de preuves sur la mise en cause de la viande en provenance du Maroc, ce motif n’a pas été retenu.

Pour le boxeur, la durée de cette suspension reste trop «extrême». Il dit en avoir souffert pendant au moins cinq mois : «Je pensais que ce serait une suspension de six mois. J’étais tellement déprimé, mais on en est là aujourd’hui. J’ai accepté cette décision et je dois maintenant passer à autre chose», a-t-il déclaré à la même source.

Muhammad Ali pourra revenir sur le ring à partir de mai 2019. Il est déterminé à remporter les Jeux olympiques de Tokyo 2020, pour lesquels il veut se donner «à 100%».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com