Menu

Article

Maroc-UE : Oui à la pêche, non à l’agriculture !

Ça passe pour la pêche, mais ça casse pour l’agriculture. Alors que le Maroc était en train de se réjouir de la prorogation d’un an de l’accord de pêche avec l’UE, la Commission à l’Agriculture du Parlement européenne annonçait son opposition à l’adoption de l'accord agricole. Si ce refus est confirmé en octobre prochain par le Parlement européen, il pourrait être lourd de conséquences, pour le plan Maroc Vert notamment.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Tous les accords ne sont pas les bienvenus à l’Union européenne. Hier, mercredi 13 juillet, le Maroc a signé la prorogation d’un an de plus de l’accord de pêche, mais n’a pas obtenu le soutien de la Commission à l’Agriculture du Parlement européen pour l’adoption du controversé accord agricole. 24 parlementaires de ladite commission ont dit «non» à cet accord, contre 14 «oui» et 2 abstentions. Le député italien, Lorenzo Fontana, qui a présenté le rapport a insisté sur «l’incompatibilité des produits agricoles en provenance du Maroc avec les normes sanitaires de sécurité alimentaire et de la protection de l’environnement en vigueur à l’Union européenne».

D’autres raisons liées aux «conditions de travail» dans le royaume, mais surtout aux répercussions économiques négatives d’un tel accord sur les producteurs européens figurent sur la liste des objections apportées à l’approbation du document. De quoi faire jubiler les associations agricoles espagnoles, très opposées à la conclusion de cet accord agricole. Le Parti populaire espagnol et les députés Verts du Parlement européen n’ont pas manqué de leur côté d’exprimer leur joie après ce rejet par la Commission de l’Agriculture.

Arguments

Toutefois, la partie n’est pas encore gagnée car le Parlement devra se prononcer en séance plénière en octobre prochain pour la phase finale de l’accord ratifié le 13 décembre 2010, à l’occasion de la réunion mixte Maroc-Union européenne. Ce vote portera sur le rapport proposé cette fois par la Commission du commerce international, qui prendra en compte les recommandations de la Commission à l’Agriculture.

D’ici là, le Maroc devra reprendre l’offensive pour tenter de convaincre les eurodéputés. D’autant plus que le royaume bénéficie du soutien de la Commission européenne et d’un lobby favorable à la signature de l’accord. «Mener avec les membres du parlement européen des entretiens et des échanges de vues empreints d'un esprit d'ouverture est certainement la meilleure voie à suivre», préconise Andreas Kottwitz, conseiller de l’Agriculture de l’ambassadeur d’Allemagne à Rabat, dont le pays soutient la conclusion de l’accord. Pour ce diplomate européen, «l'accord offre incontestablement une situation de gagnant-gagnant pour le Maroc et les pays de l'Union européenne, situation qui peut facilement être démontrée à l'aide d'arguments».

De nombreux enjeux sont liés à la signature de ce partenariat agricole. A commencer par la réussite du Plan Maroc Vert, dont les exportations vers l’UE constituent un des piliers de base. D’autre part, des dizaines de milliers d’emplois sont en jeu : «Voulez-vous que 80 000 travailleurs marocains se retrouvent de l’autre côté de la Méditerranée ?» a prévenu hier le ministre marocain de l’Agriculture, Aziz Akhannouch,  devant les députés eurodéputés. En tout cas, le royaume a intérêt à diversifier ses stratégies dans le domaine agricole, en s’efforçant notamment d’attirer les investisseurs pour mettre en valeur ses 9 millions de surface agricole exploitables.

Agriculture
Auteur : WIEMFEN
Date : le 18 juillet 2011 à 22h03
Bonsoir,

Je partage vos avis, c injuste déjà pour la sardine et le thon (en voie de disparition)au maroc qui profitent à l'espagne. Je ne suis pas d'accord sur le tracé de la Méditerrannée, le Maroc étant lésé.

J'espère sincérement que l'on ne touchera pas aux terres, et que l'Espagne ait le projet, tant pis et tant mieux, vous savez pertinemment que la planète comme l'a dit l'intervenant avant moi n'est plus qu'eaux. Bientôt, les pays d'Asie seront submergés d'eau, des îles qui n'existeront plus. C un fait concret.
Et que les chinois, japonais et même les français ( avec le Congo) achètent les terres de pauvres agriculteurs, n'y a-t-il pas de rizières au Maroc entrain de se développer, oh j'ai vu et comme les marocains sont contents de l'aide chinoise, je l'ai déjà dit dans un précédent sujet. et c vraiment pathétique comme image et blessante pour moi. Arrêttez svp, vous ne voyez pas ce qu'il risque d'arriver, soyez réaliste pour une fois.
Nous avons de grandes idées, et que les européens cessent de dire qu'ils sont les seuls à avoir de bonnes idées. La France est entrain de dégringoler à petits feux. Agissez pour le bien de notre peuple, notre patrimoine, notre royaume et notre roi.
Wiem tout simplement et marocainement votre à 100%
laissez notre "bissara" et notre karmosse tranquile.
Auteur : amir
Date : le 15 juillet 2011 à 22h31
nos sardines qui nourissaient jadis une grandes population demunie sont devenues maintenant tres cheres pour le petit pauvre.

le blé qui fut jadis pure et bon est devenu abondant...mais transgenique et a des éffets pour la santé incertains.

la tomate est devenue grosse et sans gouts tellelemt elle est bourée de chimique et de pesticides.

les canceres de toutes sortes font des ravages...

les poule,les vaches,les moutons et autres betes sont nouris avec de la M.e.r.d.e ou comme l'appele nos techniciens de l'agriculture: "farine animale"

la seule chose qui nous reste de naturelle est notre bonne karmossa handia.

ça ne veut pas dire qu'il n y a plus de carottes,de tomate,de khorchouf,de d'autres legumes naturels au maroc.ils existent mais ils sont destinés aux nsarra qui paient avec les devises et khal arrass doit se nourire de ce qu'on lui donne.

les eaux marocaines sont parmi les plus poissoneuses au monde mais c'est les etrangers qui les sifonent.

meme notre bissara est faite maintenant avec du "lfoule" transgenique.

annuler
Auteur : Haloui
Date : le 15 juillet 2011 à 15h20
Il faut annuler l'accord de pêche et le conditionner à celui d'agriculture.
bénie soit ta plume émir
Auteur : raziboulettes
Date : le 15 juillet 2011 à 10h51
dans le sens d'émir, les européens '' les maîtres qui ne maîtriseront rien in cha Allah'' ont détruit leur sol avec leur pseudo-révolution verte qui a ravagé la planete: plus que 80% des terres cultuvées françaises sont mortes, les 3/4 des eaux en europes sont poluées. L'europe est un désert vert les amis (télécharger Solutions locales pour un désordre global) c'est la réalité que les zérodéputés toutes tendances confondues n'ose dire, la sécurité alimentaire n'est même pas garantie.... Ils osent faire la fine bouche? Ce ne sont pas les espagnoles qui leur font bouffer les fruits et légumes relevés au pesticides et à des doses que Dieu seul connaît l'impacte? Pourquoi les cancers surtout des testicules sont-ils si répandues chez les agriculteurs français? ces pauvres derniers. Leur sol est mort sa microbiologie est foutue à force de ''nourire'' chimiquement la plante au détriment du sol qui engorge 95% des épandages ainsi que les napes et la plantes qui est sensée être la cible en reçoit 5% des leur salopperie... et j'en passe pour me tourner vers notre ministre et rejoindre émir:
Vous avez vendu notre ressource maritime n'achevez pas notre agriculture, c'est la dernière chose et le premier pillier de notre dignité que nous avons. Vous êtes enfants de ce pays et vos enfants le seront, orientez-là vers l'auto-suffisance en quantité et en qualité. L'excédent "s'il y en a" orientez-le vers des peuples qui nous sont prochesen afrique, amérique du sud et asie. Cessez de nous pousser vers la mendicité en "menaçant" les européens de 80000 haregh. Faites attentions ces 80000 viendront vous voir monsieur le ministre plutôt car de un vous n'êtes pas habilité à parler en leur noms ni le dépositaire de leur visions et elur éspoir et de deux ne les insultez pas et ne les prennez pas pour des moins de ce qu'ils sont dans la réalité que vous ignorez du haut de votre fragile perchoir.
A bon entendeur
autre point de vu
Auteur : cameleon1
Date : le 15 juillet 2011 à 10h18
reflechissant d'une autre maniere ,pourkoi devrait il yavoir des suppressions d'emploi alors ke le maroc , pays agricole , n'a po d'autosuffisance , voyons voir , po d'accord veut dire un marché assez riche , des prix plus bas , une plus grande consommation interne et le pauvre peut subsister a ses besoins :)
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com