Menu

Société   Publié

Shalom Abdelhak, expulsé de son appartement à Casablanca, s’est éteint en Israël

Temps de lecture: 1'
Shalom Abdelhak / Ph. DR

Installé depuis février 2015 en Israël avec son épouse après avoir été délogé de son appartement à Casablanca, Shalom Abdelhak est décédé sans pouvoir revenir au Maroc, comme il l’aurait espéré.

L’annonce a été faite ce soir par Mohamed Moutazakki, président de l’Association des victimes de la spoliation immobilière (AVSM), qui avait suivi de près le dossier de l’expulsion du couple de son domicile.

En effet, l’octogénaire a été sommé de vider son appartement, rue Dijla, en novembre 2014. Depuis, Mohamed Moutazakki n’a cessé de saisir les pouvoirs publics à travers des vidéos, dénonçant le fait que cet ordre suit la logique d’«une mafia immobilière» qui cherche à s’accaparer le centre-ville historique de Casablanca.

En décembre 2014, la décision de justice est tombée et Shalom Abdelhak a été contraint de sortir de son appartement, habité pendant 46 ans, pour s’installer avec son épouse dans un studio. Jusqu’en février 2015, Mohamed Moutazakki a lancé plusieurs autres appels, mais la réaction tardive du gouvernement n’a pas été efficace pour faire rester le vieux couple dans son pays natal.

Des proches de Shalom Abdelhak, installés en Israël, ont proposé à ce dernier de les rejoindre. Malgré l’intervention du ministère de l’Intérieur, il était trop tard pour retenir le couple, dont la veuve finit ses jours actuellement loin de Casablanca.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com