Menu

Breve

France : Baisse des actes racistes, antisémites et anti-musulmans en 2017

Publié
Jeune garçon juif portant la kippa, dans une rue du quartier juif du 19ème arrondissement de Paris / Ph. Kasia Strek (Ciric)
Temps de lecture: 1'

Les actes racistes, antisémites et anti-musulmans ont globalement baissé en 2017 en France, a annoncé hier dans un communiqué le ministère de l’Intérieur, relayé par France Bleu. En revanche, les actions violentes sont en augmentation, notamment à l’égard des juifs.

Dans le détail, ces actes haineux affichent globalement une baisse de 16% (950 faits l’année dernière contre 1 128 en 2016). Cela dit, cette baisse concerne surtout les menaces. Contre les musulmans, par exemple, elles ont diminué de 58,5%.

Cette diminution globale «ne doit pas masquer l’augmentation» des «actions violentes», relève toutefois le ministère. Celles-ci sont effectivement en hausse, notamment à l’égard des juifs : 97 actions en 2017 contre 77 en 2016. L’actualité n’est pas sans le rappeler : lundi, un petit garçon portant une kippa a été agressé à Sarcelles (Val d’Oise). Le parquet privilégie la piste antisémite.

Enfin, les atteintes aux édifices religieux et aux sépultures ont reculé de 7,5%, avec 878 faits constatés en 2017, contre 949 en 2016. Il s’agit de la première année de baisse depuis 2008. Or, là encore, ces atteintes sont en hausse en ce qui concerne les lieux de culte et de sépulture juifs (28 faits contre 23 en 2016). De ce fait, le ministère de l’Intérieur assure rester «pleinement mobilisé pour poursuivre [sa] lutte intransigeante contre le racisme et l’antisémitisme».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com