Menu

Sport Publié

La pétanque au Maroc : Loisir et sport de compétition [Magazine]

Quel sport marie détente, convivialité, adresse, stratégie, et compétition ? Peu, hélas. La pétanque, elle, y parvient à merveille. Elle remporte donc un grand succès au Maroc avec près de 13 000 pratiquants réguliers. Si vous l’ignoriez, rien d’étonnant, on en parle très peu. Correction faite avec cet article.

Temps de lecture: 3'
DR

Les bonshommes jouant aux boules, sous le soleil estival, la scène s’observe au Maroc depuis près d’un siècle maintenant, depuis 1912 environ. A l’époque, les premiers pratiquants de la pétanque sont des colons français qui utilisent comme espace de jeu des terrains vagues de Rabat. Au fil des années, ce sport,  caractérisé par une relative facilité dans l’apprentissage et la pratique, s’est progressivement répandu dans le Royaume.

La Fédération Royale Marocaine de Pétanque (FRMP) a vu le jour en 1956 et s’est affiliée à la fédération mondiale 2 ans plus tard. Elle compte aujourd’hui près de 13000 licenciés inscrits auprès de plus de 200 clubs, couvrant l’ensemble des régions du pays. La FRMP ferait partie du top 5 des fédérations rassemblant le plus grand nombre d’adeptes au Maroc, assure Mohamed Charfaoui, directeur administratif.

Peu exposé, mais bien structuré

Etant donné la dispersion des clubs sur l’ensemble du territoire, ces derniers sont répartis dans 6 ligues régionales. Chaque club est tenu d’organiser un concours au niveau de sa ligue. Près de 210 concours sont ainsi organisés chaque wee-kend et réunissent pas moins de 3600 participants, explique Mohamed Charfaoui.

Au niveau national, la FRMP organise annuellement 3 tournois : un championnat national, une Coupe du Trône et le Trophée Hassan II.

Dans l’optique de promouvoir la pratique de la pétanque dans toutes les régions du pays, chaque ville organise à tour de rôle le championnat national et la coupe du trône. Le Trophée Hassan II, quant à lui, est toujours organisé dans la ville d’Ifrane. Lors d’une visite dans cette ville, l’ancien souverain avait observé des joueurs de pétanque. Séduit, il avait émis le souhait qu’un tournoi y soit régulièrement organisé. Cette compétition est, ainsi, devenue un moment incontournable de la saison de pétanque au Maroc.

Un sport de vieux ?

Un constat s’impose, sur les nombreux boulodromes improvisés : les joueurs sont très souvent des adultes âgés. Le directeur administratif de la FRMP confirme : plus de 80% des licenciés sont des personnes de 35 ans et plus. Une situation qui peut s’expliquer par l’opportunité de carrière longue qu’offre la pétanque. puisqu’il ne s’agit pas d’un sport physique, les exigences de l’âge ne sont pas une contrainte à sa pratique. Néanmoins, la pétanque est aussi un sport apprécié parmi les tranches d’âge inférieures.

Le nombre de licenciés âgés de moins de 18 ans oscillerait entre 2000 et 2500. Promouvoir la pratique de la pétanque auprès des jeunes est l’un des chantiers majeurs de la FRMP et du ministère des Sports. La pétanque a ainsi été introduite dans la stratégie de sport de proximité du ministère.

Plus qu’un sport

Si le nombre de licenciés fait de la fédération de pétanque l’une des plus importantes du Royaume, le nombre de pratiquants occasionnels est encore plus surprenant. Ils seraient plus de 20 000 à travers le Maroc. Ce sport possède

l’avantage de s’apprendre facilement, ne nécessite pas d’effort physique, et peut se pratiquer n’importe où s’il fait beau. «C’est une discipline que tout le monde peut pratiquer, elle est passionnante.

Une fois qu’on a compris le principe, la manière de jouer, les stratégies (...) et quand on commence à avoir de la réussite au tir, on devient vite accro», confie Mohamed Charfaoui. En plus de la rapide addiction qu’elle peut provoquer, la pétanque est l’une des rares disciplines qui permet à des personnes, même issues de différentes sphères sociales, de se côtoyer et d’échanger une poignée de main amicale. L’une des règles en compétition veut que le perdant félicite son adversaire.

Un beau palmarès international

Si elle gagne de plus en plus de terrain au niveau national, avec environ 5 à 10% de nouveaux licenciés chaque année, la pétanque a aussi permis au Maroc de gagner plusieurs titres au niveau international. Le Royaume compte ainsi l’un des plus beaux palmarès africains, avec 4 titres de champion du Monde dont 3 en triplette

(1984, 1987, 1990) et 1 titre en tir de précision (2008). Le Royaume a également obtenu 7 titres de vice-champion du monde et 3 médailles de bronze dont une en tir de précision (2007).

Au niveau continental, le Maroc a décroché les championnats d’Afrique de tir de précision en 2009. Les résultats encourageants de ces dernières années,  additionnés à sa continuelle expansion, promettent à la pétanque marocaine de longues et belles années à venir.

Cet article a été précédemment publié dans Yabiladi Mag n°8

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com