En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié

ONU-UA : Après Kagamé, Köhler rencontre Moussa Faki

Temps de lecture: 1'
Horst Köhler et Moussa Faki / DR

La volonté de Horst Köhler d’accorder un rôle à l’Union africaine dans la recherche d’une solution à la question du Sahara, se précise. Le médiateur onusien a rencontré ce vendredi le Tchadien Moussa Faki, président de la Commission de l’UA.

La rencontre intervient seulement quelques heures après celle qu’a tenue l’Allemand avec le président du Rwanda, Paul Kagamé. Dans quelques jours, ce dernier prendra la tête de la Conférence des chefs d’Etats de l’organisation continentale.

L’Algérien, Ismail Cherki, président du Conseil de paix et de sécurité a également assisté à la réunion entre Köhler et Faki.

3 commentaires
moss_26176
Date : le 13 janvier 2018 à 18h08
L'UA peut régler le problème en offrant à l'Algérie de ne pas perdre la face... la majorité des africains sont contre les divisions des pays. A savoir qu'en Afrique on ne reconnait pas les déplacements de population, tout le monde votent sans distinction d'ethnie. donc si référendum y aura ça sera tous les sahraouis résident qui voteront et on sait que 80% 90% des habitants du Sahara sont originaire du nord qui voteront contre l'indépendance. Ne pas oublier que le seul obstacle onusien pour résoudre ce problème est la liste des votants... entre les Algériens qui refusent de recenser les polisariotes et les Marocains qui veulent intègrer les gens à partir de Tiznit.
youssef1851
Date : le 12 janvier 2018 à 19h43
Alger ne souhaite pas s'abreuver d'une eau de source pure ,mais pècher dans l'eau trouble ,surtout quand il s'agit du Maroc . J'ai la conviction que l'algerien a passè le message de sa mafia,à M. H.KOHLER et ce afin de privilègier le recours à l'UA, manière de taquiner la diplomatie marocaine et crèeer ainsi un nouveau litige UA/Maroc, languir le processus , alourdir le dèbat et l'envenimer , Un Maroc qui sourit, jamais en face de ces haineux. Je ne suis pas sùr qui c'est qui a dit : la dernière race après les crapeaux. et envers qui ?
charmeur de serpent
Date : le 12 janvier 2018 à 19h11
Horst Köhler doit comprendre que le Maroc rejete catégoriquement que l'UA interfère dans le dossier du Sahara Marocain surtout que l'algérien, Ismail Cherki, représente la position de la junte militaire algérienne.
Dernière modification le 13/01/2018 18:08
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com