Société Publié

A Avignon, un entrepreneur marocain désenclave les régions reculées de son pays natal

Temps de lecture: 1'
Hamid Rahmouni (centre), entrepreneur basé à Avignon et fondateur de l'association Amitiés et entraide franco-marocaine. / Ph. DR

Faire don d’un bus pour une région reculée du Maroc, c’est le défi que relève depuis douze ans un entrepreneur marocain résidant à Avignon. Derrière cette initiative, Hamid Rahmouni, propriétaire de trois agences de voyage en France, se donne en effet comme objectif de fournir du transport aux zones rurales ou difficiles d’accès dans son pays natal.

Le 12 décembre dernier, le jeune homme a réussi à faire don d’un douzième bus qui a profité à la région de Taounate. Un portrait paru dans le média local Avignon Post explique que Rahmouni mène des actions similaires depuis 2006, année où il a créé l’association «Amitiés et entraide franco-marocaine», voulue comme une passerelle humanitaire entre les deux pays.

Sa première action a été d’acter un partenariat avec l’hôpital La Timone, situé à Marseille et grâce auquel il a réussi à fournir à la région de Meknès une ambulance et du matériel médical. Dans ce cadre, Hamid Rahmouni compte également sur l’appui du réseau urbain Transports en commun région d’Avignon (TCAR), qui met à sa disposition des bus «réformés» et réutilisables, pour une valeur de 1 000 euros.

Pour l’entrepreneur, chaque acheminement de transport est l’occasion de faire parvenir d’autres fournitures, dont des fauteuils roulants et des béquilles. Sa traversée entre Sète et Tanger devient alors «le moyen de conjuguer de belles solidarités entre les deux rives de la Méditerranée». Une démarche dans laquelle Hamid Rahmouni est également soutenu par la mairie d’Avignon, le consulat du Maroc à Marseille et les autorités marocaines.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com