Menu

Article

Le glas sonne-t-il pour Royal Air Maroc ?

Alors que la saison du retour de Marocains résidant à l’étranger et l’affluence touristique vers le Maroc bat son plein, Royal Air Maroc a mauvaise mine. Depuis quelques mois déjà, les difficultés financières de la RAM n’étaient plus un secret pour personne. Des retards de plusieurs heures enregistrés, aucune prise en charge pour les voyageurs, appareils défectueux… La RAM qui rame dans une crise générale prévoit «d’officialiser» son plan de restructuration à la fin du mois, à commencer par le personnel. 1000 départs sont prévus.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Les retards rapportés par les clients augurent mal de l'état de la RAM : Samedi dernier, 184 voyageurs au départ de Lyon Saint-Exupéry ont dû attendre leur avion pendant…plus de 24heures. Les passagers de l’AT641 au départ d’Orly vers Marrakech ce dimanche ont eu droit à leur tour à un transfert, un retard de 19 heures, et… un réacteur qui prend feu. Se cachant derrière les «quelques  passagers concernés (par des retards) [qui] ont bloqué l’enregistrement de vols entraînant ainsi une perturbation de l’activité de la compagnie et engendrant des retards sur plusieurs vols», la direction de la communication de la RAM, par le biais d'un communiqué, tentait de rassures ses clients sur ses bonnes intentions. En vain, et ce n'est que la partie visible de l'iceberg.

Départs «volontaires» pour 1/5 du personnel

En interne, l’ambiance dans les différentes directions de la RAM est très tendue et «stressante». Qui sera le prochain à partir ? La question revient comme un refrain. En effet la RAM prévoit de se délester de pas moins de 1 000 personnes sur ses 5 300 salariés. La compagnie leur propose une option de départ volontaire qui ne fait pas l’unanimité. «Leur offre est la moins avantageuse, comparée à celle des administrations publiques. Ils proposent un petit pécule, mais pas de mensualités. J’aurais bien aimé partir, mais ça ne me convient pas» nous confie cette hôtesse de l’air basée à Casablanca. Des rumeurs avancent qu’on aurait proposé 4 500 000dhs aux pilotes, refusés immédiatement : «pas assez». A Marrakech, «dix personnes sont déjà parties, d’autres vont suivre. Il n’y a plus beaucoup de trafic, fini les primes, on ne sait pas ce qui va nous arriver d’ici peu, nous raconte Houda, salariée de la RAM. Toutes les directions se plaignent des restrictions budgétaires. C’est la crise».

Si officiellement il s’agit uniquement de départs volontaires, quelques éléments du personnel de la RAM parlent de départs «forcés» pour certains cas. «Le directeur du département Inflight Service a été suspendu hier, à cause des irrégularités enregistrées ce week-end, et on fera passer ça pour un départ volontaire» rapporte un employé. Et si les 1 000 départs ne sont pas atteints ? «Ils vont commencer à nous tendre des peaux de banane, ils tablent sur les erreurs professionnelles et les absences même avec certificat de maladie pour atteindre l’objectif» nous assure-t-il. Les Contrats à durée déterminée des nouvelles recrues n’ont pas été renouvelés.

L’instinct de survie de la RAM

Hormis le personnel «remercié», un plan de restructuration est en préparation et sera rendu à la fin de ce mois de juillet. La RAM envisagerait également d’ouvrir son capital à un «partenaire industriel». Les pertes enregistrées par la compagnie ont atteint 22 millions par semaine à cause des baisses de trafic dues aux perturbations dans le monde arabe et la montée de 42% du prix du carburant. Les demandes de zones «dédiées» dans les aéroports et de réductions fiscales que la RAM a déposé auprès du gouvernement sont restée lettres mortes. 

Malgré toutes les résolutions prises pour faire redécoller la compagnie, le renouvellement de la flotte est maintenu, d’après ce cadre de la RAM. La compagnie, qui touche le fond, a encore de longs mois avant de sortir de cette «zone de turbulences». Une employée au sol affirme : «Il faudrait un coup de baguette magique ou un miracle pour que [la compagnie] se remette debout.»

dépot de BILAN
Auteur : abdo447
Date : le 21 juillet 2011 à 12h17
je propose à la ROYALE AIR MAROC de déposer le BILAN et de laisser la PLACE aux compagnies Sérieuses d'assurer le transport Aérien entre le MAROC et le Reste du MONDE.
Quelle honte!
Auteur : fatimacorse
Date : le 20 juillet 2011 à 19h46
Monsieur "réveiiletoimec",je trouve grotesque de comparer la beauté des hôtesses marocaines à celle des hôtesses suédoises ou à Adriana Karembeu. D'abord, si vous savez lire, ce n'est pas la "laideur" des hôtesses marocaines qui leur est reprochée: c'est leur manque de professionnalisme, et leur côté hautain et désagréable. Alors, si dans votre entourage les femmes (votre mère, ou vos sœurs) sont laides, ce n'est pas une raison pour en faire une généralité. Et si vous êtes marocain vous-même, alors vous devriez consulter pour votre complexe du "colonisé" qui fait que vous voyez la beauté chez les Suédois et la laideur chez les Marocains! Et vous osez commencer par écrire que vous parlez " sans dénigrement et critiques gratuites sans fondement"!
Démission
Auteur : atbir93260
Date : le 15 juillet 2011 à 23h07
Avec un tel bilan, comment se fait-il que BENHIMA est toujours aux commandes, un vrai scandale pour tous les marocains!!!
RAM
Auteur : chupa
Date : le 08 juillet 2011 à 11h31
Le problème de la Royal Air Maroc est le clientlèlisme, le favoritisme, le copinage a tous les niveaux. La qualité de service ne cesse de péricliter et pour cause !!!!! au niveau de l encadrement du personnel navigant , les chefs pnc qui ont été nommés, l ont été non pas pour leurs compétences mais pour leurs accointances avec ......... !!!!
d ailleurs pour arriver a de tels postes , il faut avoir été initialement CCP ,instructeur avant d etre nomme CPNC!!!!! Or certains (es) se sont retrouvés Directement propulsés au grade de Chef pnc sans avoir passé les examens requis .Ce n est que 4 ans plus tard qu ils ont regularise leur situation a la faveur d un pseudo stage dans l opacité la plus totale POUR passer illico presto CCP et instructeurs. Tout cela pour dire que magouille et favoritisme sont les maitre mots de la ROYAL AIR MAROC et qu il est temps de denoncer tout cela..
Dernière modification le 08/07/2011 11:33
la RAM la vache laitiére
Auteur : reveiltoimec
Date : le 08 juillet 2011 à 00h34
dommage pour ce fleuron du pays, qui a été toujours mal géré comme les autres piliers de l'economie marocaine, l'ocp, l'one, l'oncf, et j'en passe.
néanmoins, et sans langue de bois, ni dénigrement et critiques gratuites sans fondement, comme ce que j'ai lu sur certains commentaires, et en particulier, le post du canada qui se plaint du monopole de la RAM, c'est juste pour lui dire, que la RAM est mal géré, et en particulier car elle desserve des vols largement difficitaires, et le vol de montreal et new york en font partie, et il aurait du se poser la question, pourquoi aucune autre compagnie aérienne ne s'est interessée à ces trajets, surtout americaines, car tout simplement difficitaire.
et pour info, la RAM desservent 17 destinations deficitaires, des liaisons imposées par l'etat Marocain.
donc critiquer c'est facil, mais soyons un peu objectif, concernant les hotesses de l'air, le constat c'est qu'elles sont des marocaines, et non suedoises, blondes avec des jamabes à la ADRIANA KAREMBEU, donc un peu du respect pour vos compatriotes, donc regardez autour de vous, vos soeurs, meres, femmes, est ce qu'elles sont si belles, je m'en doute.
aller sans rancunes, de toute facon la RAM est appelée à disparaitre, je crois, et il n'y aura des low cost, et vous serez servis, ne vous inquietez pas.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com