Menu

Environnement Publié

Les prospections pétrolières autorisées par le Maroc inquiètent les Iles Canaries

Temps de lecture: 1'
Les prospections pétrolières autorisées par le Maroc inquiètent les Iles Canaries. DR

Le Comité permanent national de la Coalition canarienne, formation nationaliste de centre droit des Iles Canaries, actuellement à la tête du gouvernement autonome, a décidé hier de présenter auprès de toutes les institutions où elle possède des représentants, des motions de rejet contre les forages pétroliers récemment autorisés par le Maroc à la société d’hydrocarbures italienne ENI, dans les eaux de Tarfaya, à proximité de Lanzarote et Fuerteventura, indique l’agence EFE.

L’annonce a été faite par la secrétaire de l’organisation de la Coalition canarienne, Guadalupe González Taño. Celle qui est également députée de La Palma, une île des Canaries, a rappelé que les principales institutions canariennes, notamment le gouvernement autonome, le parlement et la majorité des membres du conseil municipal, «ont lutté pendant des années» contre les prospections pétrolières autorisées par Madrid au groupe pétrolier espagnol Repsol, dans ces mêmes eaux.

Le gouvernement autonome des Iles Canaries a en effet adressé un texte à l’exécutif central pour que ce dernier réclame auprès du gouvernement marocain davantage d’informations sur les forages pétroliers autorisés par le royaume alaouite, selon le journal ABC. Le ministre canarien de l’Economie, de l’industrie, du commerce et de la connaissance, Pedro Manuel Ortega, a fait part de son inquiétude, s’en retournant toutefois directement au gouvernement central espagnol. «Les relations se font d’Etat à Etat», a-t-il justifié.

A Fuerteventura, deuxième plus grande île des Canaries, la Coalition canariennes et le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) ont également réclamé l’intervention du gouvernement central. Marcial Morales, à la tête du conseil municipal de Fuerteventura, estime que cette autorisation «est synonyme de mauvaise nouvelle pour la conservation des réserves marines de ces eaux».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com