Politique Publié

Le PAM prépare la déchéance de nationalité marocaine pour les colons israéliens en Cisjordanie

Poussé par son secrétaire général, le groupe des députés du PAM entend demander la déchéance de nationalité marocaine pour les colons israéliens en Cisjordanie. L’initiative du Tracteur pourrait faire des émules du côté du PJD et de l’Istiqlal. Si cette loi était votée, elle serait la première réaction arabe à la résolution du comité central du Likoud, votée le 31 décembre.

Temps de lecture: 2'
Khaled Mechaal et Ilyas El Omari / Archive - DR

De nouveau, le PAM s’enparre de la cause palestinienne. Cette fois la formation prévoit de présenter une proposition de loi réclamant la déchéance de la nationalité marocaine aux Israéliens vivant dans les colonies en Cisjordanie.

C’est désormais aux députés du Tracteur de monter l'habillage juridique afin de concrétiser une promesse personnelle du secrétaire général, Ilyas El Omari, à Khaled Mechaal, l’ancien chef du bureau politique du Hamas.

Durant l’été 2013, le groupe du PAM à la Chambre des représentants avait présenté une proposition de loi pénalisant toute normalisation avec les Israéliens. L’initiative visait à accompagner la médiation menée par le même El Omari entre les frères-ennemis du Hamas et du Fatah. Mais une fois la mission d’El Omari devenue irréalisable, le PAM avait retiré son texte.

Ilyas El Omari «aidé» par le comité central du Likoud

Actuellement, le contexte de radicalisation qui prévaut en Israël donne du grain à moudre à Ilyas El Omari. Le 31 décembre, le comité central du Likoud, parti dirigé par Benjamin Netanyahu, a approuvé à l’unanimité une résolution prévoyant l’annexion de toutes les colonies en Cisjordanie. Certes, le projet a pour l’instant un caractère non-contraignant mais il pourrait l’être s’il est soumis à la Knesset.

Le Premier ministre et les autres ministres du Likoud, présents lors de la séance du vote, n’ont pas manifesté leur opposition. Le vote des colons est de plus en plus déterminant au point que même le Parti travailliste tente désormais le courtiser. En octobre, son chef Avi Gabbay s’était déclaré opposé à l’évacuation des colonies en Cisjordanie.   

Cette nouvelle provocation israélienne devrait inciter les autres groupes au Parlement marocain à renchérir à l’initiative du PAM. Le PJD et l’Istiqlal ayant toujours pris soin de ne pas laisser l’exclusivité de la défense de la Palestine aux camarades d’Ilyas El Omari.

Lors de la sessions du 11 décembre consacrée à Al Qods, les deux partis s’étaient d’ailleurs prononcés pour une actualisation des propositions de loi criminalisant la normalisation avec Israël. 

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com