En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X


Société Publié

Après un article de Marianne, Yassine Belattar est déprogrammé dans certaines villes

Temps de lecture: 1'
L'humoriste franco-marocain Yassine Belattar / Ph. DR.

L’humoriste franco-marocain Yassine Belattar a été déprogrammé dans quelques villes françaises, après la parution d’un article dans le magazine hebdomadaire Marianne. Aujourd’hui, l’artiste sort de son silence et considère que cet écrit «visait à [lui] porter atteinte».

Face à la déprogrammation de ses spectacles dans de nombreuses villes françaises, Yassine Belattar s’est fendu d’une déclaration sur ses profils Facebook et Twitter : «Clown triste, même trop triste… Mesdames et messieurs, c’est avec beaucoup de tristesse que je vous annonce les dommages collatéraux de mes prises de positions récentes».

Tout en faisant allusion à l’édition du 15 au 20 décembre de Marianne mais sans la nommer, il enchaîne : «Certains tourneurs ont décidé de céder à une image sulfureuse dont je suis victime ces dernières semaines, suite à un article mensonger».

Et d’ajouter : «Je n’ai pas l’habitude de me laisser faire, mais c’est très certainement l’un des pires moments de ma carrière».

Les origines de la polémique

Ladite édition du magazine Marianne avait publié un portrait à charge au sujet de l’artiste. Intitulé «Yassine Belattar, faux clown et vrai danger», l’article a tronqué les propos de l’humoriste, sortis ainsi de leur contexte et suscitant de fausses interprétations.

En effet et dans une interview à Franceinfo en novembre, l’humoriste avait déclaré : «Je ne choisis pas mes deuils. Je ne suis pas Charlie, je ne suis pas Nice, je suis Français. Je suis toujours en deuil quand il y a un malheur sur le territoire français». Cependant, la version reprises de ces déclarations sur Marianne a été réduite à : «Je ne suis pas Charlie, je ne suis pas Nice (...) Je choisis mes deuils».

De ce fait, les villes de Marseille, de Nancy, de Sausheim (banlieue de Mulhouse) ou encore Bordeaux ont décidé d’annuler le spectacle «Ingérable» de Yassine Belattar.

13 commentaires
Rachid7835
Date : le 23 décembre 2017 à 14h41
JE SUIS BELATTARE
AbderahmanIskandar
Date : le 23 décembre 2017 à 13h42
aucuns arguments mise à part "c'est du complotisme!" et le truc des reptiliens Même si je l'aime pas et je pourrai en mettre des témoignages mais c'est tous des mythos ??? même si ils viennent d'horizon différents papa noel va bientôt descendre vas y mon grand "ils ont pas besoin de comploter ils ont le pouvoir!" Fillon
Citation
Decapre à écrit:
Bah ouais evidemment. Soit on denonce le mechant complot americano/israelo/illuminati/franc macon/ reptilien. Soit on est un zombie qui avale la soupe bfm. Classique. C'est pas parce que les grands medias sont pourris que les petits medias ne le sont pas hein.
Moha_jeune
Date : le 23 décembre 2017 à 04h03
Moi je suis Charlie, je suis Nice. S'il n'aime pas ca qu'il degaine, en Afrique du nord il y'a plus de soleil
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com