Menu

Article

L'accord de pêche Maroc-UE sera prorogé d'un an

Les négociations autour de l’accord de pêche Maroc/UE a enfin trouvé une issue aujourd’hui. Vingt Etats membres de l’Union européenne sur 27 se seraient mis d'accord le protocole sur la pêche, qui devrait ainsi être prorogé d’un an. Certains pays qui émettaient des réserves d’ordre socio-économique ont vu leurs craintes s’envoler à la lecture des données présentées par Bruxelles.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

Pas plus tard que la semaine dernière, l’accord de pêche était encore bloqué dans les rouages de la machine politique de l’Union Européenne (UE). Le protocole sur la pêche entre le Maroc et l’UE, qui avait expiré le 28 février dernier et était prolongé de manière provisoire jusqu’en aout 2011, a été enfin prorogé pour la durée d’un an aujourd’hui, avec un vote majoritaire. Les ambassadeurs de 20 Etats membres se sont prononcés en faveur du texte, quatre se sont abstenus (dont la Grande Bretagne et la Finlande) et trois ont voté contre le texte, notamment la Suède et les Pays-Bas. Le protocole devrait donc être adopté au prochain Conseil des ministres de l'Agriculture et de la Pêche. Il devra néanmoins être approuvé par le Parlement européen avant d'entrer en vigueur.

Des réserves d’ordre humanitaire

Certains pays comme l’Irlande qui, dans un premier temps, faisaient montre de moult hésitations ont fini par pencher pour la prolongation. Les inquiétudes de ces pays portaient principalement sur les retombées de l’accord sur les populations sahraouies et son impact socio-économique. Les informations présentées par Bruxelles et fournies par le Maroc, sur les retombées financières de l’accord de pêche sur les populations sahraouies ont achevé de convaincre les hésitants. Ces derniers, avaient demandé plus de temps pour étudier le dossier, vu qu’ils n’étaient pas directement impliqués. L’Espagne, appuyée par la France a vivement soutenue la prolongation, vu qu’elle est la principale bénéficiaire. Sur les 110 bateaux pêchant au large du Maroc 101 navires sont espagnols.

Les nouveautés de l’accord

Avec un ajustement sur la base d’un avis scientifique, le nouveau protocole n’est pas si différent du précédent. Une nouvelle clause est également adoptée, astreignant le Maroc à fournir des informations quant à l’utilisation des fonds versés par l’UE dans le cadre de cet accord bilatéral. Le Maroc délivre 119 licences pour la flotte européenne. Des frais supplémentaires sont exigés pour certaines espèces comme l'anchois, le maquereau ou encore le hareng.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com