Politique Publié

Al Qods : La décision de Donald Trump pourrait être un risque pour les ressortissants américains au Maroc

Temps de lecture: 1'
La décision de Donald Trump pourrait avoir des répercutions sur les ressortissants américains au Maroc. / Ph. DR

Suite à la décision du président américain Donald Trump de transférer l'ambassade américaine à Al Qods, et de reconnaître la ville comme capitale d’Israël, l’ambassade américaine à Rabat a publié un message sur sa page Facebook où elle avertit les ressortissants américains des conséquences de la récente annonce du président.

Dans un court paragraphe, elle indique que le transfert de «l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem peut engendrer des manifestations, certaines pouvant devenir potentiellement violentes». La chancellerie américaine au Maroc appelle ses ressortissants à rester vigilants et prudents sur leur sécurité personnelle.

Dans son message, l’ambassade a inséré un lien vers un rappel de sécurité publié le 6 décembre. Les ressortissants américains au Maroc doivent «rester vigilants» sur ce qui les entoure, se tenir au courant de l’actualité locale et éviter les lieux de manifestations.

Le président Donald Trump a annoncé, hier, dans un discours à la Maison Blanche, que les Etats-Unis vont transférer leur ambassade à Al Qods, en dépit des nombreux avertissements qu’il a reçus, notamment celui du roi Mohammed VI. Il a persisté dans sa décision pour suivre «une nouvelle approche» vers le processus de paix, en accord avec la loi validée par le Congrès américain en 1995.

Le souverain, président du comité Al Qods, a envoyé mardi 5 décembre une lettre au président américain. Dans sa missive, le roi exprime sa «profonde préoccupation personnelle ainsi que la grande inquiétude ressentie par les Etats et les peuples arabes et musulmans».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com