En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié

Symbole : Depuis Abidjan, Mohammed VI annonce la mort de l’Union du Maghreb Arabe

Au sommet UA-UE, le roi Mohammed VI a annoncé solennellement la mort de l’Union du Maghreb Arabe, une entité qui n’a plus aucune raison d’être. Il faut remonter à avril 1994 pour tomber sur la dernière réunion des chefs d’Etats de la région.

Temps de lecture: 2'
DR

Après des années de lente agonie, le roi Mohammed VI annonce depuis Abidjan la mort de l’Union du Maghreb Arabe. «Hélas, l’UMA n’existe pas !», a-t-il regretté dans son discours au sommet UA-UE consacré à la thématique de la migration. Le souverain est, officiellement, le premier dirigeant de la région maghrébine qui proclame la mort de l’UMA.

Une déclaration solennelle proclamée à l’occasion d’un événement international. C’est dire son importance et sa portée. Une sorte de message d’adieu adressé à d’anciens partenaires alors que le Maroc se prépare à adhérer à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest lors de la prochaine réunion du groupement du 16 décembre à Abuja. Un espace où le royaume est déjà présent par ses investissements, son expertise sécuritaire et par son ascendant religieux.

Le Maroc n’est pas le seul à déserter l’UMA

Il faut remonter à avril 1994 pour tomber sur le dernier sommet de l’UMA, tenu à Tunis. L’ancien président tunisien, Moncef El Marzouki, avait bien essayé de redonner vie à une union moribonde en appelant en juillet 2012 à une réunion des chefs d’Etats. Des efforts qui se sont avérés vains. En cause, la question du Sahara occidental qui paralyse l’UMA.

Depuis, chaque pays a décidé de chercher sa propre voie. Si le royaume a décidé de se tourner vers l’Afrique de l’Ouest pour les raisons déjà citées, la Tunisie a opté pour le Marché commun pour l’Afrique orientale et australe (COMESA).

Son admission au groupement régional sera effective au début de l’année prochaine, a annoncé le ministre du Commerce Omar Béhi. Le pays de la révolution du jasmin n’entend pas s’arrêter à mi-chemin. Il prévoit de donner un élan à sa politique africaine par une demande d’intégration à la CEDEAO.

De son côté, la Mauritanie qui avait quitté la CEDEAO en 2000 pour se consacrer justement à l’Union du Maghreb Arabe a révisé sa politique. En mai dernier, Nouakchott avait signé un accord portant sur son retour à la zone de libre-échange ouest-africaine à l’horizon du 1er janvier 2019.

L’Algérie cherche également sa voie et tente un rapprochement avec la COMESA.

42 commentaires
afraw
Date : le 04 décembre 2017 à 09h14
Pour ceux qui connaissent pas https://m.youtube.com/watch?v=H22yv2c-gKY
afraw
Date : le 04 décembre 2017 à 09h10
Salam...c est triste je vous l avoue....c est comme quand un juge prononce définitivement le divorce,alors qu on savait depuis des années que ça n allait plus.... soulagement que ce soit fini,mais on saute pas de joie,reste encore un goût amer en bouche,tout en sachant qu une nouvelle vie commence,...on est surtout triste pour les enfants (Tunisie,lybie, Mauritanie peut être l Égypte),prisonniers du conflit entre leurs parents...et se chercheront une famille d accueil....comme une chanson de Louis Aubert" voilàaa c est fini..."
Slimanof
Date : le 04 décembre 2017 à 01h15
Tu regardes trop de films de science-fiction l'ami. Sais tu d'abord ce que c'est que la franc-maconnerie ? Quant à la mafia des généraux qui a massacré un quart de millions d'algériens et qui a pillé et conduit l'Algérie à la faillite malgré la rente pétrolière , Il n'y a pas pire dans le monde. Tout excès est insignifiant sache le.
Citation
histoire-islam à écrit:
Salam alaykoum Oui le Maroc a officiellement déclaré sa soumission définitive au nouvel ordre mondial. La franc-maçonnerie est au Maroc depuis très longtemps, d'autre article confirmes de le roi Mohamed 6 est un franc-maçon. Faire sortir les marocains des centres d'appel, pour engager des migrants, ça c'est l'injustice parfaite faite envers les marocain. Le blocage des migrants subsahariens au Maroc est un plan pour détruire le Maroc, vous le saurez bientôt, sans parlé du tourisme sexuel honteux pour tout les Maghrébins à Marrakech. Donc monsieur M6 n'est pas meilleur que les dirigeants Algériens, il est même pire sur certain point. Réveillez vous, soyez juste. Salam alaykoum
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com