En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié

«Les prisons du Maroc ne sont pas l’enfer», déclare Mustapha El Khalfi

Mustapha El Khalfi, ministre des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement. / DR

Cet après-midi à l’occasion de la session hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers, le ministre des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, a endossé le costume d’avocat pour plaider le bilan des droits de l’homme du Maroc.

En réponse à une question du groupe PJD, Mustapha El Khalfi a refusé d’admettre la présence de détenus politiques dans les prisons du royaume. «Il n’y a pas de retour aux années de plomb», a-t-il souligné.

Le ministre a par ailleurs défendu les conditions de détention dans les centres pénitenciers, assurant que «les prisons du Maroc ne sont pas l’enfer».

El Khalfi a toutefois concédé, dans sa défense, la surpopulation dans le milieu carcéral au royaume. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com