Menu

Sport Publié

Maroc : Le judoka israélien Or Sasson sera finalement présent aux championnats du monde Open 2017

Or Sasson, judoka israélien et médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Rio 2016, s’est vu refuser son visa pour le Maroc. Finalement son entrée sur le territoire marocain a été autorisée aujourd'hui afin qu'il puisse participer aux championnats du monde Open 2017 qui se tiennent à Marrakech le 11 et 12 novembre. Détails.

Temps de lecture: 2'
Le judoka israélien Or Sasson, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Rio 2016. / DR

Or Sasson, judoka israélien de la catégorie des plus de 100 kg, s’est vu refuser hier son visa pour le Maroc, d’après le journal The Jerusalem Post.

Le médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Rio 2016 s’est rendu hier à Munich, en Allemagne, mais n’a pas pu rejoindre sa destination finale, le Maroc. Toujours d’après le journal israélien, les organisateurs des championnats du monde Open 2017, qui se tiennent à Marrakech les 11 et 12 novembre, n’ont pas fourni de lettre de confirmation officielle sur la participation du judoka - une condition préalable primordiale pour l’obtention de son visa.

Joint par téléphone, la Fédération royale marocaine de judo et arts martiaux assimilés (FRMJAMA) n’a pas souhaité hier commenter l'information.

La Fédération israélienne de judo a saisi la Fédération internationale de judo, domiciliée à Lausanne, en Suisse, pour faire constater la mesure discriminatoire prise par les autorités marocaines à l’encontre de la délégation israélienne, indique le site d’information Le Monde juif. Ainsi, Marius Fizer, président de la Fédération internationale de judo, a menacé de retirer au Maroc l’organisation de plusieurs de ses compétitions.

Des pressions qui ont a priori abouti, puisque les membres de la délégation ont finalement pu obtenir un visa pour participer à la compétition. 

«Le Maroc respecte les engagements internationaux. C’est une compétition internationale, si un sportif est sélectionné pour cette compétition et a présenté les documents nécessaires pour l’obtention de son visa, il n’y a aucune raison de le lui refuser. Lorsqu’il s’agit de compétitions, le Maroc est tenu de respecter les engagements internationaux pour lesquels il a signé», a déclaré de son côté le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI) à Yabiladi.

Des organisations politiques dénoncent «un acte de provocation envers la sensibilité des Marocains»

En revanche, le PJD, le Mouvement unicité et réforme (MUR) et ses sections régionales à Marrakech, l’Union nationale des travailleurs du Maroc (UNMT), bras syndical du PJD, la Jeunesse du parti islamiste ainsi que l’organisation estudiantine «Attajdid Tollabi» ont dénoncé dans un communiqué conjoint, publié mercredi, la participation d’Or Sasson aux championnats du monde Open 2017 de Marrakech, rapporte Hespress.

Les organisations et partis dénoncent «un acte de provocation envers la sensibilité des Marocains et en contradiction avec le discours officiel de l’Etat, les lois nationales et les engagements internationaux du royaume dans le cadre de la Ligue des pays arabes contre la normalisation des relations avec l’Etat sioniste».

L’organisation de cet événement par le Maroc intervient après la signature d’un accord entre le ministre de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami et le président de la Fédération internationale de judo, Marius Fizer, lors des championnats mondiaux de judo à Budapest en août dernier. Cet accord prépare le Royaume à accueillir le grand prix de judo en 2018, les championnats du monde de judo-junior en 2019 et le championnat d’Afrique en 2020.

Article modifié le 09.11.2017 à 22h06

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com