En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié

Sahara : L’ONU refuse de le commenter le discours royal de la Marche verte

Le roi Mohammed VI a adressé un discours à la Nation à l'occasion du 40e anniversaire de la Marche verte. / DR

L'ONU se refuse pour l'instant de commenter le discours royal prononcé lundi 6 novembre, à l'occasion du 42ème anniversaire de la Marche verte sur le dossier du Sahara occidental. Hier, lors de son point de presse quotidien, le porte-parole du secrétaire général a botté en touche une question sur la position de l’ONU sur le sujet. «Je ne vais pas réagir au discours du roi», a brièvement déclaré Stéphane Dujarric en réponse à la question d’un journaliste.

Un silence prudent afin d'éviter les tensions avec les parties au conflit après un discours du souverain qui a une nouvelle fois énoncé les conditions et le cadre dans lequel doivent s’inscrire les négociations sur l’avenir du territoire.

«Aucun règlement du dossier du Sahara n’est possible en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, et en dehors de l’Initiative d’autonomie, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité.»

Le ton diplomate adopté par Stéphane Dujarric ne l’a pas empêché de souligner qu’«il y a un mandat du Conseil de sécurité pour l’envoyé personnel et également pour la Minurso. Nous allons poursuivre ce mandat et continuer notre travail». Le porte-parole a saisi, par ailleurs, l’occasion d’apporter un démenti catégorique à toutes les informations relayées par des médias du Polisario, alléguant que les autorités marocaines avaient interdit à l’Allemand Horst Köhler, lors de son séjour au Maroc, de se rendre au siège de la Minurso, à Laâyoune.

3 commentaires
moden
Date : le 08 novembre 2017 à 20h21
Le voisin aveuglé et son sangsue ne veulent pas admettre que la marocanité de Sahara est une affaire de 37,6 millions de MAROCAINES ET MAROCAINS et non seulement du Roi, et que ce dernier est le premier des tolérants et des pacifiques. Quant à nous peuple marocain on a hâte d'en finir et d'en découdre avec cette junte militaire aux aboies qui nous empoisonne depuis la libération de nos provinces du sud en1975 et avec son rejeton terroriste polis arien jusqu'à la dernière goute de notre sang, et ça la communauté internationale le sait déjà et sait aussi que le Maroc est dans son Sahara et le Sahara est dans son Maroc, le reste n'est que fantasme du gouvernement algérien
FATEM95
Date : le 08 novembre 2017 à 16h56
Je ne comprend pas qu'on puisse poser de telles question à Dujarric. Le discours du Roi n'est autre que la position officielle du Maroc. De même que les déclarations algériennes. A la table de négociation commence la politique. Dujarric ne botte pas en touche mais il est dans son rôle. Il n'a pas à commenter. Il doit préparer les négociations. et ça ne se fait pas en public.
youssef1851
Date : le 08 novembre 2017 à 16h32
L'ONU , n'a rien à commenter là-dessus, aucune FORCE ne peut dèchirer le Maroc de ses territoires , l'ONU est en FACE d'un peuple, et NON en face d'une commission que ça soit onusienne,europeenne ou sud africaine ou algerienne, La mort attend quiconque se rapprocher de notre raison de vivre ,nos territoires,notre patrimoine,notre patrie, le Marocain est connu (voir son histoire guerrière)
Dernière modification le 08/11/2017 20:21
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com