Politique Publié

Sahara : L’ONU refuse de le commenter le discours royal de la Marche verte

Temps de lecture: 1'
Le roi Mohammed VI a adressé un discours à la Nation à l'occasion du 40e anniversaire de la Marche verte. / DR

L'ONU se refuse pour l'instant de commenter le discours royal prononcé lundi 6 novembre, à l'occasion du 42ème anniversaire de la Marche verte sur le dossier du Sahara occidental. Hier, lors de son point de presse quotidien, le porte-parole du secrétaire général a botté en touche une question sur la position de l’ONU sur le sujet. «Je ne vais pas réagir au discours du roi», a brièvement déclaré Stéphane Dujarric en réponse à la question d’un journaliste.

Un silence prudent afin d'éviter les tensions avec les parties au conflit après un discours du souverain qui a une nouvelle fois énoncé les conditions et le cadre dans lequel doivent s’inscrire les négociations sur l’avenir du territoire.

«Aucun règlement du dossier du Sahara n’est possible en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, et en dehors de l’Initiative d’autonomie, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité.»

Le ton diplomate adopté par Stéphane Dujarric ne l’a pas empêché de souligner qu’«il y a un mandat du Conseil de sécurité pour l’envoyé personnel et également pour la Minurso. Nous allons poursuivre ce mandat et continuer notre travail». Le porte-parole a saisi, par ailleurs, l’occasion d’apporter un démenti catégorique à toutes les informations relayées par des médias du Polisario, alléguant que les autorités marocaines avaient interdit à l’Allemand Horst Köhler, lors de son séjour au Maroc, de se rendre au siège de la Minurso, à Laâyoune.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com