En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique   Publié

Mohammed V a défendu la marocanité du Sahara avant même l’indépendance de l’Algérie, déclare Mohammed VI

Dans son discours à l'occasion de la Marche de la verte, Mohammed VI a puisé dans l’Histoire pour défendre la marocanité du Sahara, se référant au discours de Mohammed V à M’Hamid El Ghizlane du 25 février 1958. Le roi a une nouvelle fois, et à la faveur d'un contexte international particulier, réitéré son rejet de toute solution pour la question du Sahara qui ne respecterait pas la souveraineté nationale.

Le roi Mohammed VI lors du discours du 42e anniversaire de la Marche verte / Copie d'écran Youtube

A l’occasion du 42e anniversaire de la Marche verte, le roi Mohammed VI a prononcé un discours d’environ 12 minutes. Contrairement à ce qui est convenu dans pareille commémoration, le souverain a mis de côté l’arrêt de la Cour international de justice d’octobre 1975 pour défendre la marocanité du Sahara mais s’est appuyé sur l’Histoire.

Il s’est référé à la visite du 25 février 1958 de son grand-père, Mohammed V, à M’Hamid El Ghizlane. «Nous proclamons solennellement que nous poursuivrons notre action pour le retour de notre Sahara dans le cadre du respect de nos droits historiques et selon la volonté de ses habitants», avait-il annoncé.

Une position exprimée, a relevé Mohammed VI bien avant l’indépendance de l’Algérie en 1962 et avant même que la question ne soit examinée par les Nations Unies.

Aucune concession sur la souveraineté marocaine

Et comme l’argument de l’Histoire ne peut à lui seul plaider la cause du Maroc, le roi a réitéré son engagement à poursuivre le programme du développement de la province. Et sans attendre une solution du conflit, il s’est dit déterminé à la réalisation des projets structurants, lancés en novembre 2015 à Laâyoune dans le sillage de la commémoration du 40e anniversaire de la Marche verte.  

Politiquement, le roi Mohammed VI a saisi l’occasion pour réaffirmer son rejet de toute solution de la question du Sahara sortant du cadre de la souveraineté marocaine. Une position que certes le souverain a déjà défendue par le passé, mais cette année cette exigence bénéficie d’un contexte favorable. La communauté internationale semble moins encline à plaider les revendications des mouvements séparatistes. En témoigne les faibles appuis au referendum d’indépendance au Kurdistan irakien et à la déclaration d’indépendance de la Catalogne.

Le roi Mohammed VI a, par ailleurs, salué la «dynamique» amorcée avec l’élection d’Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU. Le souverain s’est dit ouvert pour coopérer avec le Portugais, son envoyé personnel Horst Köhler et le Conseil de sécurité. En revanche, il a fermé la porte à d’autres intervenant, allusion aux immissions tentée par le passé par l’Union africaine.

Article modifié le 07.11.2017 à 00h44

8 commentaires
youssef1851
Date : le 07 novembre 2017 à 15h20
Les " Marocains" les EX , aux commandes de cette malheureuse Algèrie ( je le dis du profond coeur,j'estime que le peuple HORRE ne merite pas ceux-là) ils sèment à tout vent, que tout Algerien qui n'applaudisse pas pour eux et pour leur règime corrompu de FAFFA, il est considèrè comme un lèche-botte à la solde du Maroc, ( les mains exterieures ) comme ils prènomment à chacune de leurs sorties mèdiatiques, manière de "museler" les bouches des AHRARES Algèriens de parler librement ,de donner leurs points de vue sur cette Hogra envers les Marocains, heureusement que les intellos commencent à mieux situer où va et pourquoi la "vision" shaytanique de ces chacals dèguisès en humain,qu'est ces "marocains" mètamorphosès à l'Algerienne, ce peuple meurtrie ,rabaissè et humiliè par ces myopes malveillants,orgueilleux et incultent ne peut attendre plus, car il a entendu du premier ministre, la fameuse dèclaration selon que sad smiley L'MOUSS RAHI W'SAL LAADAM ) tel un SOS CRI DE DETRESSE .... èmanant d'un chef d'ètat par procuration. ( tant pis pour eux,je m'en fou pour les Marocains ) speech d'un soi-disant homme d'ètat. AKHIR ZAMANE
moss_26176
Date : le 07 novembre 2017 à 14h05
C'est des amateurs à tous les niveaux, leur problème c'est de se croire capables de tout faire, mais ils oublient toujours que la théorie ne vaut pas le terrain, leur orgueil les perdra. Ils n'ont jamais compris le Maroc, mais y a peut être un espoir, depuis quelque mois la France, les USA et le G5 après avoir coopérer avec eux, les ont laissé tomber, la Chine travaille avec eux, mais pour investir elle préfère le Maroc, dans tous leurs médias, ils n'arrêtent pas de se comparer au Maroc et les langues se délient. Le peuple algérien commence à comprendre que ils se fait rouler dans leur plus grand enclos à sable d'Afrique. Espérons juste qu'ils puissent se débarrasser de ce régime de mammouths de manière pacifique.
youssef1851
Date : le 07 novembre 2017 à 12h33
Ce haddad veux t-il tuer les usagers de cette "autoroute" qui n'a que son nom ?? l'anarchie des archi-milliardaires , ils sous-èstiment le peuple "fatiguè" d'eux et leurs manipulations douteuses
Citation
Bru001 à écrit:
La honte...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com