En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Economie Publié

Les transferts des MRE en provenance des pays du Golfe explosent

Les Marocains qui vivent dans les pays du Golfe apportent désormais au Maroc 18% de tous les transferts d’argent des MRE. Leur contribution est en pleine croissance.

Le transfert de fonds des MRE vers le Maroc en 2015 par pays de provenance, selon les données de l'Office des changes. / Ph. Julie Chaudier avec Piktochart

Les MRE des pays du Golfe ont envoyé en 2016 11,1 milliards de dirhams au Maroc, révèle le rapport économique et financier publié par la direction des études du ministère de l’Economie et des finances, en même temps que la nouvelle loi de finance pour 2018.

Les pays du Golfe représentent ainsi 18% du total des 62,2 milliards de dirhams de transfert des MRE du monde entier. Cette part a littéralement explosé ces quinze dernières années. En 2013, avec 9 milliards de dirhams, elle n’était que de 15,5%. En 2000, elle ne dépassait pas 4%.

En quelques années, tous les pays du Golfe sont venus se glisser dans le top 20 de pays de provenance des transferts de fonds des MRE. L’Arabie saoudite, en particulier, est en passe de devenir le troisième pays de provenance, à la place de l’Espagne. Entre 2013 et 2015, sa participation au total des transferts a augmenté de 22% et encore de 9,5% entre 2015 et 2016. Elle atteint près de 4 milliards de dirhams quand celle de l’Espagne représente 5,2 milliards.

Les Marocains de France ont rapporté près de 22 milliards de dirhams l’année dernière

Cette forte croissance des flux en provenance des pays du Golfe explique en partie que les transferts de MRE dans le monde ont continué à augmenter, comme indifférents aux métamorphoses du Maroc, des pays d’accueil et de la démographie de la population d’expatriés. Si la crise économique de 2008 avait fait craindre un changement de tendance avec l’évolution démographique, en toile de fond, de la population marocaine en Europe, la baisse des transferts d’argent n’avait été que conjoncturelle, purement temporaire. L’augmentation des transferts s’est bien sûr ralentie - elle était de 14% en 2003 contre 3,4% en 2016 -, mais le ralentissement connu dans les vieux pays d’immigration est partiellement compensée par les nouveaux pays d’émigration que sont les pays du Golfe.

Ainsi, avec environ 300 000 Marocains dans cette région, selon la précision du ministère de l’Economie et des finances, chaque Marocain du Golfe a envoyé en moyenne l’an dernier 36 600 dirhams, contre une moyenne au maximum de 16 000 dirhams pour les Marocains de France qui, par leur nombre - 1,3 million selon le ministère chargé des MRE en 2011 -, resteront encore pendant longtemps les premiers pourvoyeurs de transferts. Ils ont rapporté au Maroc près de 22 milliards de dirhams : le double de la participation des Marocains habitant dans tous les pays du Golfe.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com