En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié

France : Semaine de mobilisation nationale pour les chibanis

Les différentes associations et collectifs qui défendent les chibanis en France ont coordonné leurs actions pour organiser une semaine de mobilisation. A partir d'aujourd'hui, des rassemblements auront lieu à Paris, Toulouse, Montpellier, Lyon, devant les sièges des organismes sociaux, pour sensibiliser et défendre la cause des vieux immigrés.

SOS Chibani 66

Les chibanis ne sont pas près de sortir de l’auberge. Les contrôles répétés et insistants de la CARSAT, la CAF et la MSA, pour «lutte contre la fraude» se poursuivent et visent les migrants à la retraite, particulièrement ceux vivant dans les foyers de travailleurs agricoles de l’ex-SONACOTRA, ADOMA aujourd’hui.

L’union fait la force

Le collectif Justice et Dignité pour les Chibani-a-s, cette fois-ci lance un appel national au rassemblement. Une première depuis le début du dossier, les initiatives précédentes étant régionales. Le collectif s’indigne encore une fois devant le traitement réservé à ces retraités sans défense et sans ressources. Des rassemblements sont donc programmés pour cette semaine à Paris, Toulouse et Montpellier. A partir d’aujourd’hui, militants, citoyens solidaires et sympathisants avec les collectifs SOS Chibanis 66, Chibanis PACA, le collectif de Montpellier ainsi que Justice et Dignité pour les chibanis battront le pavé devant des organismes sociaux tels que la CARSAT et la CNAV. A Lyon, les membres du collectif investiront les locaux des organismes de prestations sociales ou ils mèneront une campagne de sensibilisation sur toute la semaine.

Justice et dignité

Les revendications, telles que citées dans le communiqué du Collectif Justice et Dignité pour les chibanis, sont claires. Ces associations exigent «l’arrêt du harcèlement et des contrôles discriminatoires» contre ces vieux. Ces contrôles, qui visent à prouver que les chibanis, qui rentrent plus souvent au «Bled» voir leurs familles, ne sont pas résidents en France, sont jugés totalement illégaux par la Haute autorité de Lutte contre la Discrimination (HALDE). Ces rassemblements appellent aussi à la suspension des poursuites et la suppression des redressements, qui varient entre 1 000 et 22 000 euros, somme vertigineuse pour un ex-ouvrier non déclaré la plupart du temps. Les militants revendiquent «le respect des textes et leur application avec discernement et humanité, dans le respect de la dignité des vieux et vieilles immigré-e-s» et la reconnaissance à ces retraités de leur droit d’aller et venir entre leur pays d’origine et le pays «de la liberté et de l’égalité sans suspension des droits sociaux en France».

Une concertation avec les associations est également à l’ordre du jour pour une action plus efficace et «une réelle écoute des vieux migrants». Peut être pourront-ils enfin trouver la paix, la justice et la dignité.

Programme des actions de soutien aux Chibanis

Paris: Le jeudi 23 juin 2011 à 15h, rassemblement devant les locaux de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV).

Toulouse: le mardi 21 juin à 9h, rassemblement devant le TGI (2 Allée Jules Guesde) puis départ en cortège vers les locaux de la CARSAT (Place St Etienne) ou une pièce de théâtre sera jouée par les Chibanis.

Lyon: tout au long de la semaine, campagne d’information par des militants du collectif dans les locaux des organismes de prestation sociale.

Montpellier: Le Collectif SOS Chibanis 66, le collectif Chibanis PACA et le collectif de Montpellier se rassemblent devant le CARSAT à 11h00 (29 Ter Cours Gambetta).

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com