Menu

Sport   Publié

Abu Dhabi : La judoka marocaine fuit pour ne pas saluer son adversaire israélienne

Temps de lecture: 1'
La judoka marocaine fuit pour ne pas saluer son adversaire israélienne. / Ph. Capture d'écran

La judoka marocaine Aziza Chakir a pris la fuite à la fin du combat qu'elle a perdu, lors du Grand Chelem de Judo d'Abu Dhabi, pour éviter de saluer son adversaire israélienne, Shira Rishoni. Cette dernière a simplement levé les épaules en signe de dépit.

Mais ce geste n'était pas le seul ennui pour la délégation israélienne. France TV Info informe en effet que les 12 membres de l'équipe israélienne ont dû concourir sous des kimonos dépourvus du sigle ISR, les trois lettres désignant Israël dans les compétitions sportives, remplacé par celui de la Fédération internationale de judo (IJF).

De plus, lorsque le judoka israélien Tal Flicker est monté sur la plus haute marche du podium, c'est l'hymne de la Fédération internationale qui a retenti, et non pas celui d'Israël. C'est aussi le drapeau de la même Fédération, et non pas celui frappé de l'étoile de David, qui a été hissé. Tal Flicker a alors entonné lui-même l'hymne israélien.

Le Maroc occupe la 30e place pour le classement par pays à l'issue du Grand Chelem de Judo d'Abu Dhabi.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com