En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié

Vol Paris-Dakhla : Le Front Polisario traîne Transavia en justice

Si la compagnie aérienne low-cost Transavia poursuit sa lancée en reliant l'Europe au Maroc, la nouvelle liaison Paris-Dakhla ne passe pas auprès du Front Polisario, qui a décidé d'attaquer en justice la compagnie. Détails.

Transavia est la filiale low cost du groupe Air France KLM. / Ph. Philippe Lavieille

Le Front Polisario traîne en justice la compagnie aérienne à bas prix néerlandaise Transavia, filiale de KLM, du groupe Air France KLM, pour sa nouvelle desserte entre Paris-Orly et Dakhla, ville connue pour son afflux touristique important et ses sports nautiques, indique Tour Mag, un journal en ligne des professionnels du tourisme.

Après s’être implantée à Casablanca, Marrakech, Agadir, Oujda, Nador, Fès, Essaouira et Al Hoceima, Transavia poursuit effectivement sa lancée à travers l’inauguration, jeudi 26 octobre, d’une desserte entre l’aéroport de Paris-Orly et celui de Dakhla.

Le Polisario réclame ainsi l’interdiction de cette desserte et 400 000 euros de dommages et intérêts, brandissant l’arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) du 21 décembre 2016. A l’heure où Transavia prépare son personnel navigant commercial à son premier vol entre la capitale française et Dakhla, le groupe se verra remettre ce mercredi, par huissier, une assignation en justice devant le tribunal de Créteil, à proximité de Paris.

Entre espace aérien et géopolitique

Joint par Tour Mag, la compagnie aérienne, qui a signé des accords avec le Maroc, a déclaré avoir obtenu les autorisations nécessaires. «Transavia est une entreprise privée qui a obtenu les autorisations nécessaires auprès des autorités administratives de l’aviation civile en charge», s’est-elle défendue.

 «La procédure ne pourra faire annuler le lancement de la ligne, mais nous voulons rappeler que la compagnie viole le droit tel qu'il a été dit par la Cour de justice de l'Union européenne dans son arrêt du 21 décembre 2016», a déclaré de son côté au journal Me Gilles Devers, l’avocat français du Front Polisario. Le 21 décembre 2016, le mouvement séparatiste avait obtenu de la CJUE l'annulation d'un accord de libre-échange agricole entre l'Union européenne et le Maroc.

Le tribunal européen fait une distinction entre le Maroc et le Sahara occidental et y interdit ainsi toute activité économique sans accord préalable de toutes les entités. Ainsi, le mouvement séparatiste avance que ce dernier aurait dû donner son accord à l’autorisation de cette nouvelle liaison. «Notre autorisation ne nous a pas été demandée, nous réclamons donc l'interdiction d'exploitation de la ligne ainsi que 400 000 euros de dommages et intérêts», poursuit Me Devers. «C'est un peu comme si pour atterrir en Belgique, vous demandiez [l’autorisation] à la Suisse», considère-t-il. «Transavia France se met dans une impasse juridique totale.»

«C'est dommage, car le positionnement du Front Polisario est clair : nous sommes pour le développement du territoire», reprend l’avocat. «Mais depuis l'arrêt de la cour, toute entreprise européenne qui vient faire du business ici sait à quoi s'en tenir. C'est une affaire très pro-marocaine.»

Le Polisario ne digère pas le fast food

Pour rappel, l’ouverture d’un restaurant McDonald’s à Laâyoune en juillet dernier avait aussi irrité les sympathisants du Polisario. Un mécontentement contre lequel le géant américain du fast food avait répondu en infirmant toute dimension politique de cette implantation, mettant en avant une décision purement commerciale. «La tradition de la chaîne est de rendre accessible et disponible l’expérience McDonald’s à de nouveaux clients et sur de nouveaux sites», avait déclaré la chaîne. Le Polisario va-t-il également poursuivre McDonald’s pour avoir ouvert un restaurant à Laâyoune ?

12 commentaires
moss_26176
Date : le 27 octobre 2017 à 18h26
Je viens de voir le prix : 69€ pour presque 4heures de voyage‚ 138 € aller/retour je crois que les MRE vont bientôt préférer les plages de Dakhla à celle d'Agadir voir même les Algériens aussi... Les Mauritaniens, les Sénégalais et les Maliens vont avoir le prix du trajet pour leur pays devisé par 5 et ça sera une liaison avec toute l'Afrique de l'ouest qui va être renforcer.
Khalid...
Date : le 27 octobre 2017 à 17h08
Salam, Sublime cette plainte , content qu'ils réagissent ainsi, ils continuent à mordre les hameçons et glisser dans les ratières, laissons les s'affronter cette fois-ci face à une autre catégorie d'ennemis autres que politiques ou institutionnelles, après Mc Do de l'oncle Sam voici face à Air France, Pop corn svp... Et en attendant, les vrais Sahraouis se réjouissent de cette nouvelle liaison et sont à 4 heures de Paris pour seulement 69€
Bru001
Date : le 27 octobre 2017 à 16h50
Le 1er vol :
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com