En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société   Publié

«Les déserteurs marocains d’Indochine : Les écartés de l’histoire» au cœur de l’émission radio spéciale MRE

Un Marocain qui s'exprime au nom des déserteurs lors de la visite de la délégation à Hanoi. /Ph. Mokhtar Ouldammar

C’est une histoire surprenante qu’a révélé Mokhtar Ouldammar, un retraité des Nations unies âgé de 82 ans. En 1970, il est chef de service social du ministère des Affaires étrangères. Le Marocain reçoit une pile de lettres de la part de l’ambassade à Pékin, en Chine. Des lettre en arabe et en français de déserteurs marocains de la guerre d’Indochine qui s’est terminée en 1954. De fil en aiguille, Mokhtar Ouldammar retrouve le dossier dans les archives du ministère, «complètement poussiéreux», comme il l’indique sur les ondes de radio 2m lors de l’émission hebdomadaire spéciale MRE en partenariat avec Yabiladi.

Ils étaient 125 au départ, mais après 16 ans, nombreux sont morts. Une première délégation est envoyée pour «recenser et identifier» les Marocains «oubliés par le gouvernement» pour pouvoir entamer les démarches de rapatriement. A leur arrivée à Hanoi (capitale du Vietnam), la délégation marocaine trouve 85 ressortissants marocains, dont 65 sont mariés avec des vietnamiennes.

«Ca restera gravé dans ma mémoire, ce fût indescriptible. Nous avions été aplaudis, accueillis avec joie. Les enfants sautaient sur nous, nous disaient ‘3ammi, 3ammi’ (tonton en darija, ndlr). Les Vietnamiens sont restés bouchés bés devant cette ferveur», se remémore Mokhtar Ouldammar, qui faisait partie de la délégation. Et d’ajouter : «Ils nous disaient : ‘ Vous auriez pu nous ramener un bout de terre de notre pays pour l’embrasser, pour le sentir’. On pleurait de joie».

Tous les détails de cette histoire sont racontés dans le livre de Mokhtar Ouldammar : «Les déserteurs marocains d’Indochine : Les écartés de l’histoire», qui sera commercialisé prochainement, comme l’assure l’écrivain. Il indique que cette histoire est révélée pour la première fois, «personne n’en a parlé. Même les médias de l’époque n’avaient pas couvert l’arrivée des déserteurs au royaume».

Pour écouter le replay de l'émission cliquer ici :

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com