Politique Publié

Le ministre français de l’Europe et des affaires étrangères au Maroc les 8 et 9 octobre

Temps de lecture: 1'
Jean-Yves Le Drian, à Paris, le 17 mai 2017. / Ph. Thomas Samson - AFP

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, effectuera les 8 et 9 octobre un déplacement au Maroc, où il s’entretiendra avec le chef du gouvernement, Saâeddine El Othmani, ainsi qu’avec son homologue, Nasser Bourita, indique le ministère de l’Europe et des affaires étrangères sur son site.

«A l’occasion de ses échanges, Jean-Yves Le Drian abordera l’ensemble des aspects de notre coopération bilatérale : développement des échanges économiques, combat contre le terrorisme, lutte contre le changement climatique, gestion des flux migratoires, coopération culturelle», indique le ministère.

Le ministre évoquera également les questions régionales, «pour lesquelles le Maroc est un partenaire stratégique pour la paix et la stabilité. Avec son retour au sein de l’Union africaine et sa démarche d’adhésion à la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest, le Maroc joue un rôle croissant en Afrique. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères évoquera la politique partenariale que nous souhaitons mener avec le Maroc sur ce continent».

Jean-Yves Le Drian consacrera une partie de sa visite à la diplomatie économique, autour du projet de LGV entre Casablanca et Tanger. Enfin, il fera le point sur les moyens de renforcer la présence économique française au Maroc.

La France est le premier investisseur étranger au Maroc, son deuxième fournisseur (4,3 milliards d’euros d’exportations en 2016) et son deuxième client (4,2 milliards d’euros d’importations en 2016), rappelle la diplomatie française.

«Notre coopération scolaire est exceptionnelle : les Marocains représentent le premier contingent d’étudiants étrangers en France (37 000), tandis que la France déploie au Maroc le deuxième réseau scolaire français au monde avec près de 38 000 élèves», conclut le ministère.

1 commentaire
yab7mars2017
Date : le 08 octobre 2017 à 22h24
La France. Elle dit ce qu'elle ne fait pas et fait ce qu'elle ne dit pas. Sa politique étrangère n'a aucune crédibilité. Elle est symptomatique d'une déflagration intellectuelle et conceptuelle. Sa posture au Moyen-Orient est totalement démasquée, voire effacée à cause de son incorporation dans les logiques de l'américano-atlantiste. A l'intérieur de l'hexagone, elle excelle dans le tapage sur les Maghrébins quelque soit leur ancienneté et leur niveau d'insertion ou intellectuel. Les pratiques du néoracisme (racisme institutionnel) sont une armes de destruction massive des aspirations de cette population reléguée systématique à l'espace marginal de la société. On aime Rachida Dati et Slimani parce qu'elles répondent parfaitement aux attentes de l'idéologie française. Voilà ce qu'on refuse de dire sur la France ! Une société qui entretient la peur d'elle-même par des mécanismes de bas niveau. Elle jongle avec des principes de liberté, égalité et fraternité juste pour plaire aux naïfs. Trop tard. La différence si minime qu'elle soit ébranle ses fondements. France
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com