Menu

Politique Publié

Pénurie d’eau : Le roi ordonne à El Othmani de trouver des solutions adéquates au problème

Temps de lecture: 1'
DR

Le roi Mohammed VI a présidé, hier soir, le deuxième conseil des ministres depuis la nomination du gouvernement Saâdeddine El Othmani, après celui du 25 juin. La réunion a connu la présentation par le ministre des Finances, Mohamed Boussaid, d’un exposé devant le souverain sur les orientations générales du projet de loi de finances 2018.

Mais ce qui a le plus attiré l'attention est la série des pénuries d’eau potable qui frappent plusieurs régions du royaume, à l’origine de marches de protestations des habitants à Zagora, Taounate, commune Oulad Taïb à Fès, Sefrou… 

Face à l’ampleur du mouvement de contestation, le monarque «a attiré l’attention sur le problème de manque d’eau potable et des eaux d’irrigation dans les zones rurales et montagneuses et donné Ses Hautes orientations au Chef du Gouvernement pour qu’il préside une commission qui se penchera sur ce sujet en vue de trouver des solutions adéquates au cours des prochains mois», indique le porte-parole du Palais royal.

Pour mémoire, la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, du mardi 11 juillet, avait révélé l'ampleur des pénuries d'eau potable dans plusieurs villages et petites villes du royaume.

Saâdeddine El Othmani avait déjà promis, lors de son passage devant la Chambre des représentants du 25 juillet, de résoudre définitivement le problème de l’accès à l’eau potable avant l’été 2018. Il s’était également engagé à construire chaque année 3 grands barrages et 10 petits barrages.

Au cours de la même séance, El Othmani avait reconnu que 37 centres souffrent de pénuries d’eau, 8 seront traités d’urgences avant la fin de cette année. Des promesses qui n’ont pourtant pas mis un terme à la colère des populations qui font face à de graves difficultés d’accès à l’eau.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com