En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié

Le premier sommet Afrique-Israël reporté à une date ultérieure

Le sommet Afrique-Israël, prévu en octobre à Lomé, a été reporté. La vague de manifestations de l’opposition togolaise est à l’origine de cette décision, beaucoup plus que de «pressions» exercées par le Maroc ou une autre partie.

Faure Gnassingbé, l'actuel président du Togo. / DR

Le premier sommet Afrique-Israël n’aura finalement pas lieu. Le conclave, prévu du 23 au 27 octobre à Lomé, a été renvoyé à une date ultérieure. Les Palestiniens jubilent à l’annonce de ce report. 

Un membre du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) s’est empressé de saluer les efforts consentis par des pays du continent, tels que l’Algérie, l’Afrique du Sud et le Maroc, en vue de l’annulation de la réunion. 

Pour mémoire, la presse israélienne avait fait état, fin juillet, d’une campagne menée par le royaume afin de persuader les chefs d’Etat africains de bouder le sommet.

L’Arabie saoudite était également intervenue. Le ministère saoudien des Affaires étrangères avait en effet convoqué, en juillet, le chargé d’affaires togolais pour lui demander des explications à ce sujet.

Une autre piste : Lomé est en ébullition

Les pressions exercées par Rabat, Riyad ou une autre capitale sur le président togolais sont-elles à l’origine du report ? Une chose est sûre : en août, ces «pressions» n’avaient pas empêché Faure Gnassingbé d’effectuer une visite privée en Israël. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou lui avait d’ailleurs réservé un accueil chaleureux. L’organisation du sommet avait été au cœur des discussions entre les deux responsables.

La piste la plus plausible expliquant le renvoi de cette grand-messe israélo-africaine à une date ultérieure est à chercher du côté des rues de Lomé, investies par les partisans de l’opposition. Depuis la semaine dernière, des centaines de milliers de Togolais y battent le pavé.

Ils réclament une réelle alternance et la fin du règne sans partage de la famille Gnassingbé, au pouvoir depuis le coup d’Etat mené en 1967 par Eyadema Gnassingbé. Une fois décédé en 2005, son fils Faure avait été proclamé chef d’Etat. Son troisième mandat à la tête du pays expire en 2020.

Ces protestants réclament essentiellement la limitation des mandats présidentiels à deux seulement et exigent en ce sens une révision de la Constitution.

Pour rappel, Israël avait pris part au 51e sommet de la CEDEAO du 4 juin à Monrovia.

3 commentaires
ostrakademos
Date : le 14 septembre 2017 à 21h41
Mdr Gaby je suis tout a fait d accord avec toi Mais cela ne m étonne pas d eux, quand on voit que jadis qu Israel a entretenu a des fins aussi nucléaire des relations avec un état qui pratiquer l apartheid a cette époque encore, on voit que certains rigolo ont compris qu il vallait mieux etre du cotes du pseudo axe du bien prone par bush Il ne fait pas bon etre un mauvais dictateur de l autre coté du pseudo axe du bien proné par Bush , On a vu ce qui s est passé avec khadafi, et Saddam, La fin n est pas la même selon le degrés de soumission, et d hostilité (si t es contre israel lol t as un bonus qui est celui de mourrir tres certainement!) Au fond ceux qui reste sont les vrais prostitués de l empire^^ du fric Ils ont un sceau ,celui la lachete et la complaisance qui en dit long sur leur opportunisme Jadis Herode maltraité son propre peuple juifs en faisant la cours a Rome, aujourd hui sest l Afrqiue et le monde arabe lol Le plus drole c est de voir des états anciennement colonises faire les louange d un des seuls états encore a coloniser! Y a de la schizophrénie dans l air avec ce genre de dictateur Les temps changent ...La Pax romana s obtient
Citation
Gaby77 à écrit:
Ce sommet n’intéresse personne en Afrique. Ce Faure president successeur du Togo cherche une visibilité sur le continent . Tous les presidents racailles d'Afrique cherchent à se rapprocher d'israel pour éviter d'etre mis au banc des accusés.
Gaby77
Date : le 14 septembre 2017 à 17h28
Ce sommet n’intéresse personne en Afrique. Ce Faure president successeur du Togo cherche une visibilité sur le continent . Tous les presidents racailles d'Afrique cherchent à se rapprocher d'israel pour éviter d'etre mis au banc des accusés.
youssef1851
Date : le 13 septembre 2017 à 21h57
...Combien beau de surveiller les pas d'israel , ...mais... pourquoi ne pas en parallele le faire aussi pour rappeler le gouvernement de trouver une solution utile et bènèfique au profit des mineurs,adolecents Marocains qui èmigrent pour errer en SDF dans les pays d'Europe ??? ...mettre la BARRIERE aux frontières contre ces jeunes fille ,jeunes femmes qui èmigrent en ARABIE, en EMIRATES, pour etre exploitèes moralement et physiquement comme des esclaves puis enfermèes dans des geoles après leurs fils aient marre d'elles ,ayant terminè leur (stage sexuel) , tout le monde est conscient de tout ça, le monde n'est qu'un "patelin" souvenez-vous,rien n'est cachè, ...hachmou chouiya ala aarad'kom
Dernière modification le 14/09/2017 21:41
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com