En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société   Publié Le 12/09/2017 à 19h30

Abraham Joulani, le rabbin qui attend la «Baraka de Sidna» pour aider les pauvres du Maroc

L’information est largement relayée par des médias marocains depuis la semaine dernière : un rabbin israélien d’origine marocaine compte retourner au Maroc pour aider des familles nécessiteuses. Abraham Joulani revient avec Yabiladi sur les dessous de son projet.

Le rabbin israélien d'origine marocaine Abraham Joulani. / Ph. Facebook

Habitant à Al Qods, le rabbin Abraham Joulani a déjà exprimé sa volonté de rentrer au Maroc et d’y lancer un projet pour venir en aide aux Marocains démunis. Il a affirmé, dans des déclarations relayées par plusieurs médias, avoir déjà supervisé des projets similaires en Israël et en France, «couronnés de succès». D’origine marocaine et berbère, le rabbin a mis en relation sa volonté d’améliorer les conditions de vie de milliers de Marocains démunis et le fait d’obtenir la «Baraka de Sidna» ou, en d’autres termes, la «bénédiction du roi Mohammed VI».

D’abord, parlez-nous des grandes lignes de votre projet…

Nous cherchons, à travers cette idée, à aider les familles nécessiteuses vivant au Maroc. Nous avons déjà lancé des projets similaires en Israël et en France. Ces projets ont été bien accueillis et couronnés de succès.

Nous avons bien planifié le projet, et si nous réussissons à obtenir l’aide des milieux aisés du Maroc - et si Dieu le veut, du monde -, nous réussirons à améliorer les conditions de vie d'un grand nombre de Marocains nécessiteux.

Le Maroc est un pays sûr, ne souffrant pas de problèmes internes, ce qui nous aidera à toucher autant de personnes pauvres et nécessiteuses que possible.

Avez-vous reçu des promesses d'institutions marocaines pour vous aider ?

Nous croyons que notre projet verra la lumière et réussira seulement si nous obtenons la Baraka (bénédiction) de Sidna (notre roi, ndlr). Nous le respectons tous. Nous ne prendrons aucune mesure et ne bougerons pas sans son feu vert et sa bénédiction.

Je vous informe aussi que j'ai pris contact avec un célèbre chanteur international pour animer une soirée au Maroc afin que nous puissions récolter des fonds. Quant à votre question, sa réponse est simple : lorsque nous recevrons la bénédiction du roi, toutes les portes seront ouvertes et nous n'aurons pas de problèmes. Je vous dis aussi que même si j'habite en Israël, j'obéis aux ordres de notre roi et à personne d'autre. 

Comment allez-vous faire pour présenter votre projet au roi ? 

Nous lui avons envoyé un message à travers notre page sur Facebook et lui enverrons le même message par d'autres moyens. Nous savons comment communiquer notre message au roi. Lorsque nous recevrons sa bénédiction, comme je l'ai dit, nous essaierons d'atteindre ceux ayant vraiment besoin d'aide. 

Nous savons où nous les trouverons et comment les chercher. Il y a des gens du Maroc qui coopéreront avec nous. Il y a aussi d’autres rabbins que je connais très bien et en qui j’ai confiance qui viendront avec moi depuis Israël.

Mais vous connaissez l’opinion des Marocains sur Israël... Ne pensez-vous pas que votre projet risque de faire face à de nombreuses difficultés ?

Le Maroc est un pays d'amour et de tolérance. Il est vrai que certains jeunes qui ne connaissent pas l'histoire des musulmans et des juifs dans le royaume ont des positions extrémistes, mais lorsqu'ils verront un tel projet, ils changeront de position. Quand il y a de la charité, il y a de la paix et de l'amour et lorsqu'ils verront un rabbin juif aider des pauvres, ils changeront d'avis. 

Personnellement, lorsque j'ai visité le Maroc, je n'ai constaté aucune hostilité envers les juifs. J’ai pris le train et n'ai entendu aucune insulte. L'antisémitisme existe dans le monde entier et peut exister au Maroc, mais pas comme certains qui tentent de le médiatiser. 

Où obtiendrez-vous de l’argent pour aider les plus démunis du Maroc ? 

C'est notre problème. Lorsque nous recevrons la bénédiction de notre roi, nous gérerons nos affaires ; c'est notre travail. Je vous rappelle que nous avons déjà fait un travail similaire en Israël et nous avons réussi. Je pense que nous réussirons aussi au Maroc. 

Au Maroc, quel sera le point de départ de votre projet ? 

J'ai visité le Maroc et je connais tout sur le pays et ses conditions. Nous, en tant que juifs marocains, voulons toujours dire du bien de notre Maroc et n'aimons pas entendre de mauvais mots à son sujet. 

Mais quand j'ai visité le royaume, j'ai remarqué certaines choses qui ne m'ont pas plu et qui m’ont affecté. Nous n’allons pas aider 30 millions de Marocains malheureusement, mais nous aspirons à aider des milliers de personnes nécessiteuses. J'ai vu des gens qui vendaient des mouchoirs sur les routes, y compris une septuagénaire. Cela m’a fait de la peine. 

En ce qui concerne l'endroit où nous allons commencer, je dirais que notre projet comprendra l'ensemble du Maroc, de Tanger à Lagouira. Nous serons par exemple à Marrakech pour un mois avant de se rendre à Casablanca pour un autre, et ainsi de suite.

5 commentaires
pimprenelle
Date : le 13 septembre 2017 à 13h38
Non , je ne me tairai pas mon pauvre , que cela te plaise ou pas !!! Chacun son opinion , mais au vue de certaines de tes autres reponses , tu sembles avoir un soucis .... Ill
Citation
TakeshiKitano à écrit:
Tu pourrais pas te taire et aider tes compatriotes djihadistes en Syrie? Pourquoi les maghrébins aiment faire des amalgames alors que nous sommes nous même victimes des pires amalgames? Les juifs sont présents depuis 1000 ans au Maroc, pourtant ce sont des enfants d'immigrés qui vont au Maroc très rarement qui veulent semer la zizanie entre juifs et musulmans. Que tu le veuilles ou non, ces juifs sont marocains. Merci d'arrêter tes amalgames. Tous les juifs ne sont pas sionistes comme tous les musulmans ne sont pas terroristes.
Krim
Date : le 13 septembre 2017 à 11h41
Il veut seulement la baraqua de siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiido.
Blanche colombe
Date : le 13 septembre 2017 à 00h27
Ce que nous ne pouvons obtenir par la force, nous l'obtiendrons par la ruse.S'il veut faire le bien et s'occuper des moins nantis ou des malheureux qu'il commence par ses voisins palestiniens. Les Marocains n'ont pas besoin de la charité des juifs israéliens.Les juifs qui aiment le Maroc ne l'ont pas quitté pour Israël.Ils sont restés fidèles et dans leur Patrie le Maroc. Je pense que l'on ne peut pas aider les" foquaras "avec de l'argent de l'usure, de l'alcool, des jeux etc.Comme on ne peut pas se rendre en pèlerinage avec de l'argent "sale" ou d'origine douteuse.Mais peut-être que je me trompe! Pour éradiquer la pauvreté, nous devons relever le défi nous mêmes, en investissant nos maigres moyens et en y mettant notre cœur. Nous devons aussi revoir nos priorités et investir, en particulier, dans l'éducation. En une génération et sans guerre, la corruption et le système d'éducation défaillant ont donné de nous une image de mendiants.Il m'est difficile d'accepter cela.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com