En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié Le 12/09/2017 à 11h45

TanJazz : La participation d'une artiste israélienne suscite la controverse

TanJazz, le festival international organisé chaque année dans la ville du Détroit invite cette année Noam Vazana, une artiste israélienne, également soldate réserviste pour l’armée de l’air israélienne. Sa performance à venir crée la controverse chez certains Marocains qui voient là une normalisation des relations avec Israël.

Noam Vazana. / Ph. BandCamp

La participation de la chanteuse israélienne Noam Vazana au festival TanJazz, qui aura lieu à Tanger du 14 au 17 septembre, fait polémique. Certains Marocains craignent que «sa présence puisse être interprétée comme une normalisation des liens avec Israël», indique le site d’information Al Arabiya. Ils réclament de ce fait l’annulation de sa performance. 

Les organisateurs du TanJazz ont indiqué que Noam Vazana participera à un concert avec la chanteuse néerlandaise d’origine marocaine Teema, ce vendredi à 23h30. Les deux artistes collaborent à plusieurs projets, notamment West East Best, un programme musical de rapprochement entre les Palestiniens et les Israéliens, ainsi que Salaam Shalom Amsterdam, qui encourage l’amitié entre musulmans et juifs. «En écoutant ces deux femmes chanter, vous vous connectez instantanément à la beauté et la joie de ces deux langues (l’arabe et l’hébreu, ndlr) et devenez conscient de la simplicité et la beauté qui émane lorsque les peuples se rassemblent», lit-on sur le site internet de TanJazz.

Or, la participation de Noam Vazana au TanJazz est loin de ravir tout le monde. L’activiste marocain des droits de l’homme et ancien détenu politique Sion Assidon, également de confession juive et coordinateur de «Boycott, désinvestissement et sanctions» (BDS) au Maroc, a déclaré à Yabiladi que cette chanteuse avait dit «lors d’une interview être fière d’avoir effectué un service militaire au sein de l’armée de l’air israélienne. Elle restera toute sa vie une soldate réserviste. Nous savons très bien ce qu’ont provoqué les bombardements de l’armée de l’air en Palestine et au Liban : des crimes de guerre et contre l’humanité du fait que de nombreux civils sont morts». 

«Elle sera toujours obligée d’effectuer le service militaire en tant que soldate sioniste» 

«Nous ne pouvons pas renoncer et justifier sa venue du fait qu’elle habite aux Pays-Bas. Elle détient la nationalité israélienne, et même si elle possède trois autres passeports, elle sera toujours obligée d’effectuer le service militaire en tant que soldate sioniste. Nous ne voulons pas qu’elle chante à Tanger», a-t-il fermement ajouté. 

Sion Assidon rappelle que dans l’interview, la chanteuse avait déclaré : «Les artistes israéliens, que cela leur plaise ou non, représentent Israël et ont la responsabilité d’avoir une présence positive lorsqu’ils jouent à l’étranger.» Il assure qu’«elle est consciente que lorsqu’elle chante à l’étranger, elle a une mission : celle de redorer l’image des sionistes. Nous sommes en train de lui fournir un endroit où elle peut le faire à Tanger. Ça n’a aucun sens». 

Le coordinateur du mouvement BDS indique que sur le site de TanJazz, «les organisateurs ont relayé un clip de la chanteuse. Je vous invite à l’écouter attentivement ; au milieu du morceau il y a le mot «Yeroushalaïm», qui veut dire Jérusalem / Al Qods en arabe. Cette femme chante à propos de Jérusalem occupée à Tanger ? Veut-elle venir nous faire prendre connaissance des crimes qui se déroulent à Jérusalem en chantant ? Ou peut-être veut-elle nous parler du nettoyage éthique dont sont victimes les habitants d’Al Qods ? Ce n’est évidemment pas le cas. Venir fredonner à Tanger sur Jérusalem est parfaitement déplacé pour une soldate de l’armée d’occupation». Il s’interroge encore : «Comment va-t-elle chanter sur Jérusalem, une ville occupée où les gens ne peuvent pas prier normalement et où les jeunes sont tués dans la rue ? Elle dépasse les limites.»

La section marocaine du (BDS) a adressé une lettre au chef du gouvernement, au ministre de la Culture et au président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima pour réclamer l’annulation de la participation de la chanteuse israélienne au festival. Sion Assidon appelle les citoyens tangérois «à effectuer leur devoir et informer les autorités que cette personne n’est pas la bienvenue à Tanger».

«Tanger est une ville cosmopolite où la tradition de coexistence entre communautés n'est pas entachée. Ce n’est ni la ville de l’apartheid, ni celle du racisme… Les leaders historiques des mouvements nationaux au Maroc se réunissaient à Tanger. Même l’unité maghrébine a ses lettres de noblesse à Tanger… Nous ne voulons pas que cette femme vienne entacher cette image», conclut-il, ferme.

Article modifié le 12.09.2017 à 17h14

22 commentaires
ostrakademos
Date : le 14 septembre 2017 à 21h24
Sais tu ce que le terme secte signifie, et ce que étymologiquement cela signifie? Ou as tu lu que l islam est une secte? Ou as tu vu un chretiens dire que sa religion est une secte?Oups C est nouveau ca, un musulmans qui dit que sa religion est une secte, ou reveles tu en réalité que tu n es pas musulmans (ce que je continue a penser) Tu réveles plutot que tu as une profonde méconnaissance des religions sémites! Tu aurais lu le coran, tu aurais compris que l islam n est pas une réligion née avec Mohamed, mais que les prophetes sont tous soumis a Dieu donc ....... Et c est d ailleurs pour cela que le coran dit qu Abraham n etait ni Juifs ni chretiens (car c'est un anachronisme), mais soumis a Cieu! T as pas encore compris que Jesus se prosternant face contre terre comme dis l évangile était soumis a Dieu, qu Allah provient du même mot Elie ou ELohim, ou Allaha en araméens que disait Jesus Lis l Ancien testament tu aurais compris pourquoi le coran dit cela! Et bon la sémantique qui consiste a faire semblant d incorporer dans le mot islam un sens intégriste est un concept fourbe qui prouve a quel point quand il s agit d Islam tout est permis En parlant ainsi toi même tu véhicules des préjuges Je n interviens pas pour le débat ou polémique sur la chanteuse, je ne la connais pas! Je n ai rien donc a dire sur le sujet de la chanteuse
Citation
LeChamali à écrit:
Sioniste, islamiste, c'est pareil . Notre religion est bien une secte un chiisme qui part de la leur. Quel est le problème.
ostrakademos
Date : le 14 septembre 2017 à 21h02
Certes certaines polémiques sont stérile selon l angle de vision (ta vérité n est pas celle des autres, et chacun peut avoir raison ou tord, ou tous le monde peut avoir tord!) ,Mais venu de la personne qui polémique sur l islam tout le temps, et qui fait des liens fallacieux et remplit prejuges entre musulmans viols et autres, ca passe pas la!perplexe En faite ce qui me gène dans tes propos, ce n est pas d atteindre un universalisme et une tolerance comme chacun peut atteindre,!Non , non! Mais c est que ton universalisme et ton indignation envers les prejuges est sélectif ! Tu ne dis pas les mêmes choses si il s agit d un musulman victime d antisemitisme ou d Islamophobie ou s il s agit de propos antisemité ou judéophobe C est comme en France avec Valls, une double conscience qui consiste a condamner les propos antisemité judeophobe (la rien de choquant ), mais en sortant des propos islamophobes et antisemites envers les arabesOups Tu ne t indignes sur les préjuges que quand ils touchent de ces derniers, ce qui est tres notable dans tes interventions Tu prones a ce que j ai pu voir une forme de prejuges envers les musulmans dois je te le rappeller En soutenant parfois des théses fallacieuse qui tendent a plus les stigmatiser Donc ca ne passe pas trop ce genre d intervention, mais d autre personne qui s indigne de maniere objectif je n aurais rien dit Pour ma part je m en contre fou de la croyance ou non de l autre, quand bien même elle soit la même que la mienne Ceci n un aucun sens ici de polémiquer sur cela Ce qui m importe c est sa conscience, et ses convictions Certains Juifs Comme Rony Brauman ainsi que Stephane Hessel represente bien cette conviction auquel je crois ! Tandis que des Sarko, bhl la contredisent ! Polémiquer sur son judaisme ne m interesse pas et se serait stupide et intolérant , Si elle n est pas ultra sioniste alors je ne trouverais rien a y redire! Mais si elle est pro sioniste hégémoniste la elle contredira mes convictions! Quand BHL l est il n est pas un intellectuel il est un propagandiste Tsahaliste
Citation
LeChamali à écrit:
Insupportable ces gens qui ne polémiquent pour rien. Les pires traîtres à la nation !!!! Quel est le problème que cette femme vienne se produire chez nous quel que soit sa nationalité et ses opinions? Quel est le rapport entre nous Tangérois, cette femme, ce festival et le reste des problèmes du monde. ça suffit, foutez la paix, aux moins ici, laissez les gens venir en paix. Qu’importe quel soit Israélienne…Que ces brasseurs de vent cessent de diviser. Si elle veut venir elle est la bienvenue. Marhaba chez nous à Tanger, vous êtes la bienvenue
charmeur de serpent
Date : le 14 septembre 2017 à 00h44
@dietmar En quoi cette artiste est responsable de la politique de son pays ? 1- Parce que c'est une citoyenne israélienne qui vote pour le gouvernement qui dirige le pays et qui cautionne sa politique. 2- Parce que chaque citoyen israélien est un soldat de Tsahal (armée du peuple) qui défend l'Etat hébreu et sa politique sioniste. 3- Parce que c'est une citoyenne d'un État sioniste qui a été fondé au détriment d'un autre État en exterminant son peuple et en démolissant ses maisons et en saccageant ses terres et ce même État sioniste continue de déposséder les palestiniens de leurs maisons et leurs terres pour construire des colonies en refusant de respecter les résolutions de l'ONU. Donc, avant de nous donner des leçons sur la dignité et l'honneur, commencez par lire un peu sur l'histoire du sionisme et ceux qui l'ont adopté et pour quel objectif.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com