En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique   Publié

Moulay Hicham accuse le président tunisien d’avoir ordonné son expulsion

Le prince Moulay Hicham chez France 24 / Archive - DR

De retour à Paris, le prince Moulay Hicham est revenu sur son expulsion du territoire tunisien. Dans des déclarations au JT de 18h (heures française) sur la chaîne France24/arabe, le cousin du roi Mohammed VI a ouvertement accusé le président tunisien d’avoir pris une telle décision.

Le prince n’a pas donné davantage de détails à propos de cette accusation. En revanche, il a pris tout son temps pour encenser la révolution du 14 janvier 2011, considérée comme un "havre de démocratie" dans le monde arabe.

En pointant du doigt le président tunisien, Moulay Hicham a commencé à sortir de sa réserve. Lèvera-t-il le voile sur d’autres zones d’ombres entourant encore son expulsion de la Tunisie ?

11 commentaires
FATEM95
Date : le 12 septembre 2017 à 14h24
C'est le problème avec ce personnage un peu imprévisible. Il alterne des périodes "sans histoires" et puis des sorties non réfléchies contre son pays ou contre un autre pays mais souvent pour exprimer des engagements très affirmés à l'extrême gauche. Mais où il oublie sa position un peu particulière, ce n'est pas un citoyen lambda comme toi et moi. Il a beaucoup de qualités en dehors de cela.
Citation
SADOUNEZ à écrit:
alors la il y a contradiction refuser le titre de prince et faire valoir un passeport diplomatique il faut savoir que le droit de disposer d un passeport diplomatique implique des avantages mais aussi des obligations vers le pays qui le lui a accorde et la première une certaine réserve car ce fait engage le pays par ses prises de position
SADOUNEZ
Date : le 12 septembre 2017 à 13h35
alors la il y a contradiction refuser le titre de prince et faire valoir un passeport diplomatique il faut savoir que le droit de disposer d un passeport diplomatique implique des avantages mais aussi des obligations vers le pays qui le lui a accorde et la première une certaine réserve car ce fait engage le pays par ses prises de position
youssef1851
Date : le 12 septembre 2017 à 11h29
Salam Non,attaquer ensuite la monarchie ? hatta l'hadi ana makabalchi,je suis pas d'accord là-dessus, mème pas pour en discuter, pour moi,il reste un ennemi potentiel celui qui comploterait ou mème spèculerait sur l'existence de cette monarchie Marocaine, comme pour vouloir "squatter" mon foyer ou plus, c'est dans mon sang,sabhane llah, ( je ne demande rien et je ne manque de rien,hamdollah ) salutations Fatem
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com