En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique   Publié

Un maire français accuse le Maroc d'enseigner le terrorisme dans les écoles

Le maire Front national de Beaucaire (Gard), Julien Sanchez. / Ph. Pascal Guyot - AFP

Dans une courte vidéo publiée hier sur son compte Facebook et relayée par Euronews, Julien Sanchez, maire Front national de Beaucaire (sud), qualifie le Maroc de «grand pourvoyeur de terroristes islamistes», en référence aux récents attentats survenus en Catalogne, dont les auteurs étaient essentiellement marocains.

Il s'exprime ainsi sur le dispositif ELCO (Enseignements de langue et de culture d'origine) et s'interroge sur les enseignants qui en assurent les cours, en l'occurrence ceux originaires du Maroc : «Qui sont ces enseignants qui pénètrent dans nos écoles ? (...) Certains de ces enseignants sont-ils fichés S ?»

«Pour enseigner, l’Education nationale ne se repose pas sur des professeurs français, formés en France. Non, l’Education nationale fait confiance à des gens envoyés ou choisis par les pays concernés, en l’occurrence le Maroc. Mais qui sont ces enseignants qui pénètrent dans nos écoles ?», déclare Julien Sanchez.

«Alors que le Maroc a été ces derniers mois un grand pourvoyeur de terroristes islamistes, certains de ces enseignants sont-ils fichés S ? Nous n’avons aucune possibilité de le savoir puisque les maires n’ont pas accès à ces données. On nous demande donc de sécuriser les écoles, mais nous ne savons pas qui y pénètre vraiment», poursuit-il.

Julien Sanchez a également lancé une pétition pour supprimer ce dispositif, qu'il juge «communautariste, dangereux pour la cohésion nationale et pour l'assimilation républicaine».

20 commentaires
Moha_jeune
Date : le 11 septembre 2017 à 18h43
C'est l'effet inverse qui va se produire, ces jeunes une fois lettre "bancalement"en arabe classique, ils vont denicher toute sorte de Hadiths d'Al Bukhari et Muslim qui ne sont pas d'ailleurs dans le Sahih et vont les remmetre en surface pour avoir l'air plus savant en matiere de theologie. Je suis parfaitement lettre en arabe classique, une langue que je trouve totalement imprecise, manque de rugueur scientifique bien qu'obese en rethorique linguistique. Le meilleur outil pour l'humain pour s'affranchir des pseudos-oulema, est de faire fonctionner sa RAISON, et la raison n'a pas de langue. Le meilleure cheminement pour atteindre la felicite est la droiture, la bonte, le travail, la science, la famille, l'entraide, l'integrite...Le reste ne sont que codes religieux valables a une epoque des naissances des religions pour alligner les masses heteroclytes. Nous sommes en 21eme siecle, il y'a mille facon virtueuses economiquement, socialement pour adorer Dieu.
Citation
Yanurgaz à écrit:
Justement savoir ce que disent vraiment ce que disent ces textes religieux, les connaître et pouvoir faire la part des choses est essentiel. Connaître l'arabe littéral, langue de culture, m'a permis de toujours prendre avec beaucoup de recul tout les "oulamâ'" auto-proclamés du web ou du système wahhabite. Ce qui n'est pas le cas de tous ces jeunes qui mêlent un attachement viscéral à l'islam à une totale ignorance de ses contenus, de ses écoles et de son histoire. Et je sais, par expérience, comment il est facile de capter leur attention en saupoudrant un discours sur l'islam en français de quelque expressions bien choisies dans cette langue arabe qu'ils admirent sans en connaître ne serait-ce que les premiers rudiments. L'apprivoiser, c'est justement lui ôter son côté "magique".
Yanurgaz
Date : le 11 septembre 2017 à 18h06
Justement savoir ce que disent vraiment ce que disent ces textes religieux, les connaître et pouvoir faire la part des choses est essentiel. Connaître l'arabe littéral, langue de culture, m'a permis de toujours prendre avec beaucoup de recul tout les "oulamâ'" auto-proclamés du web ou du système wahhabite. Ce qui n'est pas le cas de tous ces jeunes qui mêlent un attachement viscéral à l'islam à une totale ignorance de ses contenus, de ses écoles et de son histoire. Et je sais, par expérience, comment il est facile de capter leur attention en saupoudrant un discours sur l'islam en français de quelque expressions bien choisies dans cette langue arabe qu'ils admirent sans en connaître ne serait-ce que les premiers rudiments. L'apprivoiser, c'est justement lui ôter son côté "magique".
kolargool
Date : le 11 septembre 2017 à 09h33
Salam Le titre est trompeur comme les idées de ce Maire. le Maire dans l'article que vous écrivez n'a jamais " accusé le Maroc d'enseigner le terrorisme dans les écoles". En tous les cas ces propos ne sont pas écrits, cités dans votre article comme ayant été prononcés. Il est plus malin il laisse les commentateurs faire leurs propres interprétations. En meme temps quand on voit un délinquant ayant fait de la prison pour drogue etc devenir guide des croyants et etre imam d'une communauté... L’éducation nationale devrait avoir le pédigrée de TOUS ses enseignants, fichier S compris.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com