En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Santé Publié

Inquiétudes sur Levothyrox : Le ministère de la Santé rassure les Marocains

Photo d'illustration. / DR

Après les éléments de clarification de Merck Maroc, filiale du laboratoire Merck Serono qui fabrique Levothyrox au royaume, le ministère de la Santé a rassuré jeudi les patients marocains suivant ce traitement contre la thyroïde.

Intervenant lors du JT de la deuxième chaîne nationale, Omar Bouazza, de la Direction du médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé, s’est montré rassurant : «Cela ne concerne que la France. Au Maroc, comme dans d’autres pays européens, la formule de ce médicament n’a pas changé», a-t-il déclaré au micro de 2M. «Ceci dit, le ministère de la Santé rassure tout le monde : le Maroc n’est pas concerné par ces modifications. Il ne faut donc pas s’inquiéter», a-t-il précisé.

Le reportage de la chaîne d’Ain Sbâa a également donné la parole à Mohamed Khalafa, médecin nutritionniste, spécialiste des maladies liées aux glandes et au diabète. Pour lui, «la nouvelle formule a changé la puissance de la molécule, ce qui a entraîné des effets secondaires chez les patients». Il explique aussi que «ces effets secondaires ne sont constatés que chez les patients ayant pris Levothyrox avec la nouvelle formule». «Au Maroc, nous n’avons pas cette nouvelle formule», a-t-il assuré.

Le reportage conclut en soulignant que «les médecins conseillent à leurs patients de ne pas interrompre leur traitement».

Rappelons que la semaine dernière, Merck Maroc a indiqué qu’«au Maroc, la formulation de Levothyrox actuellement commercialisée est la même depuis 2003».

Levothyrox, médicament prescrit à trois millions de malades de la thyroïde en France, est au cœur d’une polémique. Disponible dans l'Hexagone depuis début avril, la nouvelle formule du médicament est vivement critiquée par les patients qui se plaignent d'effets secondaires «graves», dont des «crampes», des «maux de tête» ou encore des «troubles visuels».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com